Une éphémère ouverture

ON OUVRE ! Bonheur, cris et applaudissements, le Théâtre Paul Scarron s’est éveillé. Comme une dizaine de lieux culturels sarthois, notre théâtre a ouvert ses portes le 23 janvier. Une pause dans une longue et douloureuse période d’hibernation.

Marie Dissais, en résidence actuellement pour mettre en scène « Qui a tué mon père » avec Et alors ! Cie nous a offert un extrait du texte, et les paroles puissantes d’Edouard Louis ont résonné devant le théâtre. Puis nous vous avons invités à faire quelques pas à l’intérieur, juste assez pour apercevoir la scénographie du spectacle.

 

 

Et aussi dans la presse : Ouest France , Le Maine Libre

Les commentaires sont fermés.