Retour sur la soirée d’ouverture

 

Beaucoup d’émotions hier soir au Scarron, lors de la première soirée de cette saison d’automne, qui était aussi notre dernière présentation de saison.

Après la fantastique performance de Marie Dissais et Arnaud Edel pour Entre vos mains, une grande partie des artistes invités cet automne se sont succédés pour vous parler de leurs spectacles aux côtés de Jean-Louis Raynaud et Didier Lastère.

5 spectacles, 5 créations que nous n’avions pas pu vous proposer en conséquence de la crise sanitaire. 4 de ces créations ont passé du temps en résidence au Scarron. 3 sont des équipes très locales.

Nous vous invitons à les découvrir cet automne.

 

Jeanne Michel et Lucie Raimbault,  les deux comédiennes à l’origine du projet de Les Écœurchées écrit par Pierre Kœstel et mis en scène collectivement. À voir les 12 et 13 octobre au théâtre Paul Scarron.

 

Jean-Louis Fernandez

Pauline Sales  que vous n’avez pas pu apercevoir, a écrit et mis en scène Les femmes de la maison, que nous co-accueillons avec les Quinconces et l’Espal – Scène nationale du Mans, du 20 au 23 octobre au théâtre Paul Scarron.

 

Alice Sibbille, l’auteure-comédienne-metteure en scène a écrit et mis en scène #Je suis Simone qui sera joué les 16, 17 et 18 novembre à ÈVE-Scène universitaire.

 

 

Marie Dissais à la mise en scène et Bertrand Cauchois au jeu pour Qui a tué mon père, adaptation du roman de Édouard Louis. À voir du 22 au 25 novembre au théâtre Paul Scarron.

 

Maxime Pichon, le comédien réalise sa première mise en scène avec l’adapation de Demande à la poussière de John Fante. Les 2 et 3 décembre au théâtre Paul Scarron.

 

Nous proposons également un stage mené par Didier Lastère, destiné aux comédiens et comédiennes professionnels, autour de la choralité et des textes d’auteurs qui ont réagit à la crise migratoire par leurs écrits. Plus d’informations

 

Les réservations sont ouvertes !

 

 

Les commentaires sont fermés.