Les femmes de la maison

Des femmes qui se questionnent sur le féminisme des années 50 à aujourd'hui.

La pièce se déroule sur trois temps. Elle propose, en miroir avec la société de chaque époque, un regard sur la femme et l’artiste, seule, en collectif, féministe ou pas. Elle retrace un chemin qui ne se prétend pas exhaustif ni historique, mais sensible et fictionnel. Y sont forcément abordées en creux ou plus frontalement les grandes questions, les grandes frictions : le rapport aux hommes, plus largement au patriarcat, le désir d’action et/ou de passivité, la sororité qui n’empêche pas la rivalité, les questions de classes et d’origine, comment l’intime est lié au politique, de quoi naît la recherche artistique, le rapport au temps, à l’espace, au travail.

Aux côtés de ces femmes artistes, des femmes employées aux travaux ménagers. Soi-disant secondaires, elles oeuvrent pour que d’autres s’émancipent, elles révèlent parfois le fossé qui les sépare – à qui et pour qui oeuvrons-nous en tant qu’artiste – s’émancipent elles-mêmes, en tout cas influencent les oeuvres et les personnes et sont influencées par elles.

Théâtre Paul Scarron

Lundi 11 janvier à 20h30

Mardi 12 janvier à 20h30

Mercredi 13 janvier à 20h30

Jeudi 14 janvier à 18h30

Tarif unique : 9€

Les femmes de la maison

de Pauline Sales

Compagnie À l’Envi

Écriture et mise en scène : Pauline Sales

Avec : Olivia Chatain, Anne Cressent,

Vincent Garanger, Hélène Viviès

Scénographie : Damien Caille Perret

Création lumière : Laurent Schneegans

Création sonore : Fred Bühl

Coproductions : la Comédie – CDN de Reims, les Quinconces-L’espal Scène nationale du Mans, Le Théâtre de l’Ephémère, TNBA – Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine et la Comédie de Saint-Étienne – Centre Dramatique National

En co-accueil avec les Quinconces-L’Espal

 

Les commentaires sont fermés.