LES ÉCŒURCHÉES

 

Photo : David Vincent / Illustration : Laurianne Marié

« Grandir, c’est trouver sa place parmi les autres, au prix d’un effort qui peut parfois sembler insurmontable. » Pierre Koestel

Pierre Koestel s’empare du conte Cendrillon dans une langue singulière, à la fois décalée et poétique, pour raconter la quête identitaire de deux adolescentes étouffées par le poids des normes, rongées par la solitude, et qui reproduisent des mécanismes de violence pour trouver la voie d’une émancipation.

Charlotte et Anaïs sont sœurs. Dans la chambre qu’elles se partagent, elles inventent des histoires où leur demi-sœur, Sandrine, subit les pires misères. Car dans la vie de tous les jours, Sandrine est toujours trop parfaite : elle sourit beaucoup, ramène des bonnes notes à la maison et ne rechigne jamais à s’occuper des tâches ménagères. A l’inverse, les deux adolescentes souffrent régulièrement de maltraitance, au collège comme à la maison. Anaïs endure les moqueries de ses camarades à cause de son style vestimentaire. Charlotte, quant à elle, doit supporter les remarques acerbes de sa mère sur son physique et son comportement.

Un jour, c’est la goutte de trop, et les sœurs décident alors de renverser la situation. De harceler Sandrine, pour ne plus être harcelées par les autres.

 

Théâtre Paul Scarron

Lundi 16 mars à 18h30 – Mardi 17 mars à 20h30

Durée : 1h10 environ

À partir de 12 ans

Rencontre à l’issue des représentations

Dans le cadre du PRINTEMPS ÉPHÉMÈRE – Temps fort du jumelage

LES ÉCŒURCHÉES

de Pierre Koestel 

Anima Compagnie (Mayenne)

Mise en scène collective avec la complicité de l’auteur
Avec : Jeanne Michel et Lucie Raimbault
Création musicale : Alex Garnier et Alexandre Gosse
Création lumière et régie lumière : Agathe Geffroy
Régie son : Thomas Ricou Création costumes et visuels : Estelle Boul
Construction décor : Jean-Pierre Pavis

Les commentaires sont fermés.