Le théâtre à l’école !

Parcours d’écriture et d’émancipation avec Le Lycée Le Mans Sud

Du 8 au 12 février 2021, 6 artistes du Collectif Eskandar, menés par l’auteur Samuel Gallet, s’installent au Lycée Le Mans Sud pour un projet intitulé Conjuration.
Ce groupe, composé de deux auteurs, deux musiciens et deux comédiens, sera présent pendant une semaine dans l’établissement pour un collectage de paroles de lycéens sur leur vision du monde, parler d’avenir, de rêves, de catastrophes écologiques, d’organisation collective.

Le projet artistique

Le collectif travaillera tous les matins avec une même classe, leur faisant expérimenter des ateliers artistiques (écriture, musique, jeu) et se rendra disponible le reste de la journée pour collecter les ressentis individuels ou semi-collectifs des lycéens (boîtes aux lettres mises à disposition à divers endroits + permanence des auteurs dans une salle attribuée + création de rencontres informelles comme les pauses, les déjeuners au self, etc.).
À l’issue de la semaine, le collectif présentera devant les lycéens une restitution de ce collectage au sein de l’établissement.
Cette résidence artistique a pour objectif de toucher un maximum de personnes dans l’établissement. Pour ce faire, et afin d’assurer la visibilité de la présence du collectif dans le lycée et l’adhésion des enseignants, nous avons travaillé avec l’équipe pédagogique à l’élaboration d’outils de transmission :
– mise en place d’une formation d’établissement en deux temps, en octobre et en janvier, sur la lecture expressive et le répertoire des auteurs en présence
– la conception et la mise à disposition d’une malle de pièces théâtrales sur le sujet du péril écologique
– la découverte de l’écriture théâtrale avec des lectures à voix haute d’extraits (pouvant être menées par notre compagnie, des professeurs formés, des élèves, etc.).

Le groupe Eskandar mènera d’autres enquêtes en France sur l’année 20-21.
De tous ces témoignages, ils en créeront une forme spectaculaire, qui sera jouée devant public dans notre théâtre les 19 et 20 avril 2021 et à laquelle les lycéens assisteront.

 

Option éphémère avec le Lycée Bellevue

Nous allons vivre un rapport privilégié avec les deux secondes en option facultative théâtre, du Lycée Bellevue (Le Mans). Les deux classes vont expérimenter 6 heures d’atelier avec Didier Lastère et l’une d’entre elle suivra un parcours particulier autour de l’écriture de Samuel Gallet (auteur invité cette saison).
L’établissement accueillera également dans ce partenariat, deux représentations de Soeurs par  Les Echappés vifs.

Des élèves du lycée Bellevue, 2019

 

Expérience collective avec le collège Jean Rostand

C’est avec un niveau entier au Collège Jean Rostand (Ste Jamme sur Sarthe) que nous avons décidé de travailler cette année ! Beau défi de sensibilisation auprès de 6 classes de 6èmes, qui vivront tous un atelier de pratique du jeu autour d’une œuvre théâtrale contemporaine pour la jeunesse. Les 6 classes découvriront la pièce en s’organisant en petit comité de lecture : échanges sur le thème, l’histoire, recherche dramaturgie, cahier pédagogique, mise en voix et écoute.
Une classe suivra un processus artistique plus abouti, avec la création de Mortadelle de Bettina Wegenast. Forme chorale avec tous qui sera présentée au sein du collège en mars 2021.

 

Parcours « Un contre tous et tous contre un ! » avec le collège Jean Cocteau

Nous avons concocté un parcours autour du spectacle Les Écoeurchées, de Pierre Koestel pour la 4 ème D du Collège Jean Cocteau (Coulaines). Avec les professeurs, nous avons choisi d’exploiter, en lien avec le spectacle, la thématique de la construction de l’individu dans la société, de la confrontation des valeurs individuelles dans le collectif. Cela va donner lieu à une bibliographie singulière, où il sera question du harcèlement, des conflits, mais aussi des revendications, des luttes, de la vie ensemble sans s’éloigner de ses envies et de la participation à la société. Pour ce faire, les collégiens vont vivre 9h de pratique théâtrale avec Jeanne Michel, interprète dans Les Écoeurchées, puis 6h d’atelier d’écriture et de jeu avec Pierre Koestel. Ce cycle se terminera dans un collectif anonyme, avec la venue au spectacle au Théâtre Paul Scarron lors d’une représentation tout public !

Les deux comédiennes de « Les Ecoeurchées »

 

Correspondants de créations

A l’image du suivi des parcours des skippers lors du Vendée globe, nous proposons à une classe de suivre une création, en traversant ses étapes. Avec la compagnie accueillie et l’établissement, nous allons aider les élèves à comprendre le processus de fabrication d’un spectacle, jusqu’à les impliquer dans sa venue au Théâtre Paul
Scarron. C’est une relation privilégiée que nous souhaitons provoquer entre des élèves et une équipe artistique, en distance dans un premier temps, puis en face à face lors de la rencontre au Mans.
Pour ce faire, nous avons imaginé des matériaux à transmettre à la classe sur la création, en accord avec la compagnie (la liste est à adapter à chaque projet), pour que les élèves traversent avec elle, pas à pas, le processus. Il faudra envisager les élèves comme des compagnons de route, des confidents, dont l’intérêt et la compréhension seront en perpétuelle évolution.

La compagnie Alcyone en résidence.

Les correspondants 20-21 :
– Premières G12 du Lycée Montesquieu (Le Mans) et la compagnie Et alors !,
pour Qui a tué mon père.
– Secondes d’exploration du Lycée Racan (Château-du-Loir) et la compagnie
Alcyone, pour #Je suis Simone.
– Secondes 03 du Lycée Bellevue (Le Mans) et l’équipe de Maxime Pichon,
pour Demande à la poussière.
– Secondes facultatives 2 du Lycée Bellevue (Le Mans) et le Théâtre de
l’Ephémère, pour Mon visage d’insomnie.