LA SÉLECTION DU COMITÉ DE LECTURE 2021 #3

En 2019, le comité de lecture du théâtre de l’Éphémère avait invité Emmanuel Lambert au théâtre Paul Scarron : son texte « La solitude du troisième jour » apparaissait déjà dans leurs coups de cœur.

 

Le comité de lecture du Théâtre de l’Éphémère vous livre ses coups de cœur pour l’année 2021… Et voici un texte de Emmanuel Lambert :

 

Les Dromadaires ignorent tout du désespoir de Emmanuel Lambert

 

❤ L’avis du comité de lecture du Théâtre de l’Éphémère

Cette pièce fine, subtile, met en abîme le rôle du théâtre, de l’art comme représentation du monde et de l’imaginaire confronté au poids de la tradition qui maintient des modes de vie ancestraux ; tout cela sur le mode de la fable. C’est un angle de réflexion original et poétique. Une tragédie par petites touches, denses et affutées.

Nous avons aimé la place donnée à la parole, très belle, dans ce que l’on ne peut pas dire, ce que l’on veut chanter et qui est trop pour être dit.

Les formes d’écriture sont variées : le récit d’un personnage, des  dialogues, des chœurs.

Très belle écriture, très poétique et imagée, comme par exemple, l’arrivée de cette femme et son propos qui ouvre sur des sujets qui nous concernent : la condition des femmes, la lutte contre le terrorisme, la création d’une nouvelle mythologie pour faire évoluer les générations à venir…

Tout est à inventer pour une mise en scène, « Les dromadaires ignorent tout du désespoir », c’est un espace vaste, ouvert… La fonction du chœur chanté ou parlé est aussi à inventer et à construire. Le texte ouvre des possibles et laisse une grande liberté d’interprétation sur le plateau.

[Extrait de la synthèse des avis]

 

Le texte

Publié le 21 septembre 2020 aux éditions Lharmattan
Monté en Juin 2021 par la compagnie Bulles de Zinc

 

 

L’auteur : Emmanuel Lambert

Titulaire d’un DEA de philosophie sur les relations qu’entretiennent théories scientifiques et monde réel, il obtient en parallèle un Brevet d’Etat de Judo. Suite à une objection de conscience qui le fait travailler dans le domaine culturel, il créé la compagnie Bulles de Zinc en 1999.

Il est formé au théâtre par Fargass ASSANDE et Raymond PEYRAMAURE. Depuis 2010 et suite à de nombreux voyages en Afrique de l’Ouest (dont un partenariat de 8 ans avec une troupe togolaise), il écrit aussi des pièces de théâtre, des textes à la fois poétiques et politiques, qui sont nourris de ces allers-retours sur les deux continents. Une volonté de se faire croiser les cultures, questionner les regards que l’on porte sur d’autres cultures… et dénoncer les absurdités de nos sociétés. Les pièces qu’il joue, sont régulièrement montées en France et en Afrique de l’Ouest (Instituts Français de Lomé, Dakar, Kinshasa, Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, centre culturels en Mauritanie, Guinée, Sénégal, Bénin, Togo, etc. ouverture de Conakry capitale mondiale du livre, …). En 2015, il est artiste associé au festival Ceux d’en face (organisation Animakt à Saulx les Chartreux – 91).

En 2017, avec une dizaine de créations à son actif, plus de 600 représentations et 6 livres édités, Emmanuel Lambert décide de mettre également son écriture au service des autres. Il répond à des commandes de textes d’autres compagnies : la Cie O pour Les folles journées à Nantes, Julien BRETON aka Kaalam pour une création sur le parcours d’une musulmane, Tidany N’DIAYE de la Cie Copier-Coller pour écrire un texte sur un spectacle existant, Escale des écritures au Togo pour une parution dans un recueil théâtral, Tawuli en Guinée pour une pièce sur l’excision, qu’il montera à l’Institut Français de Bobo-Dioulasso dans une co-mise en scène avec Moussa Sanou de Traces théâtres.

En 2018, il est auteur en résidence au théâtre la Ruche à Nantes (44).  En mars 2020, il est en résidence d’écriture à L’institut Français de Kinshasa (Congo) où il écrit une pièce sur le coltan. Il y mène également des ateliers d’écriture sur le monologue théâtral à destination d’auteurs et autrices professionnelles.

En 2021, pour ré-enchanter un monde qui s’englue, il monte une tournée en stop à travers la France : 3 mois et demi, 7000 km, 42 représentations, des nuits à la belle-étoile…

Il fait également partie des EAT – Écrivains Associés du Théâtre.

www.bullesdezinc.fr

 

 


Les autres coups de cœur de la sélection 2021 du comité de lecture du Théâtre de l’Éphémère :


Les commentaires sont fermés.