Formes Courtes

Cette année encore, les élèves de deuxième année de Cycle 3 du Département Art Dramatique du Conservatoire du Mans ont créé des formes théâtrales courtes. Jouant les metteurs en scène, ils ont du faire face à des choix artistiques et techniques, et diriger leur équipe d’acteurs. Pour certains c’était une première fois, et pour les autres une seconde expérience. Ce travail est accompagné par Philippe Vallepin ainsi que l’équipe technique du Théâtre de l’Ephémère.
Ils vous présentent leur travail du mardi 4 au jeudi 7 juin…

 

MARDI 4 JUIN

20h00 : LE GRAND MIDI OU CAMUS ET LES AUTRES…

 

 

 

 

 

 

La flamboyance comme la malédiction, cet irrépressible goût du bonheur : c’est ici peut-être qu’il faut découvrir le secret d’une vie et d’une œuvre entièrement consacrées à la révolte contre tout ce qui, au nom des dieux, de l’histoire ou de la fatalité empêche l’Homme d’être heureux.

Inspiré de L’homme révolté, du Mythe de Sisyphe et du Discours de Suède de Albert Camus

Mise en scène de Pierre-Emmanuel Rousselle
Avec Aglaé Bondon

 

21h00 : CE QUI NOUS BRÛLE

Cette forme c’est surtout des mots. Des mots qui portent la soif, la joie, la colère et l’incompréhension de ceux qui la créent ainsi que ce désir de sortir de soi par la rencontre de l’autre. Celui qui aurait un visage différent, à tel point qu’il semble miroir. Une invitation à dire « je » et à ne pas renoncer à soi-même …

D’après Le dernier jour où j’étais petite de Mounia Raoui

Mise en scène de Élise Vauvelle
Création vidéo : Lou Brouard
Avec Morgane Manceau, Lucie Pollet, Pierre-Emmanuel Rousselle et Manon Savary

 


MERCREDI 5 JUIN

 20h00 : PAROLES

L’Homme, prisonnier de la machine et de la raison, se débat. Il est asphyxié par sa morale et ses valeurs. Jacques Prévert arrive et dépose devant lui la plume d’un oiseau. Alors l’Homme s’apaise, respire et explose de joie. Soudain la lutte, la liberté et l’amour reprennent leurs droits.

D’après le recueil de Jacques Prévert

Mise en scène de Camille Larrouy
Création sonore : Ghislain Le Bloa
Avec Elise Vauvelle, Alisma Boulay et Titouan Houllé

 

21h00 : CôTe à cÔte

Envie de parler de la Femme. Envie de parler de nous, êtres humains. De notre bêtise, de nos sociétés aussi intelligentes que désolantes. Partir de l’Homme et de son comportement. Parler des Hommes. Se rendre compte que dans Homme, on entend l’homme et la femme. Se demander pourquoi quand on dit Femme, on entend juste femme.

D’après les textes de Virginie Despentes, Olivia Gazalé…

Mise en scène de Raphaëlle Viau
Création sonore : Hugo Oillic et Aline Clair
Avec Manon Savary, Nils Ruf, Emma Filleul, Adèle Rivet et Lucie Pollet

 

 

 


JEUDI 6 JUIN

20h00 : AU HOMMES

Il cherche à dire… aux hommes. Il cherche à dire… nous sommes des lumières je suis une lumière nous ensemble nous mais nous bombardons nous nous tuons tu te tu je vous aime j’aime j’aime vous toi mais tu te tu. Le langage, la musique, le vivant.

D’après le poème de Vaslav Nijinski et l’Ode à l’Amour de Abd Al Malik

Mise en scène de Aglaé Bondon
Création sonore : Louis de Caqueray
Avec Anatole Aubin, Alisma Boulay, Lou Brouard, Camille Larrouy, Morgane Manceau, Lucie Pollet, Pierre-Emmanuel Rousselle et Raphaëlle Viau

 

21h00 : HIVER

Deux âmes errantes, qui vivent la vie d’un audelà de la vie. En dessous de nous tremble le sol. Les anges, privés de leurs ailes, apprennent à marcher, à parler, à se taire pour mieux s’entendre. Ils s’incarnent l’un en l’autre, l’un pour l’autre, l’un face à l’autre. Le temps s’est arrêté ; Ils s’aiment infiniment.

D’après la pièce de Jon Fosse

Mise en scène de Morgane Manceau
Avec Raphaëlle Viau et Nathan André

 


VENDREDI 7 JUIN

20h00 : LES CAROTTES SONT CUITES
MAIS EST-CE LA FIN DES HARICOTS ?

Nous annonçons la mort d’un monde et notre renaissance. Voici que la masse innommable du monde frémit, vacille, et s’apprête à nous réveiller. Nous chanterons ce réveil, quelle qu’en soit la nature, et le fracas qui s’ensuit.

D’après Jean-Marc Jancovici, Falk Richter et Rodrigo Garcia

Mise en scène de Nathan André
Avec Anatole Aubin, Aglaé Bondon, Camille Larrouy, Pierre-Emmanuel Rouselle et Raphaëlle Viau


 

Avec la participation des étudiants de l’ITEMM
Création lumière et son : Stéphane Hulot et Rafi Wared

 

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles.
Réservations nécessaires auprès du théâtre : au 02 43 43 89 89 ou à billetterie@theatre-ephemere.fr

 

Les commentaires sont fermés.