En résidence : Le coeur de l’hippocampe

Après Azote et Fertilisants, la compagnie La Mort est dans la boîte revient avec un nouveau texte de Ronan Mansec ! L’équipe a travaillé du 21 au 25 octobre au plateau du Théâtre Paul Scarron. Une création qui est prévue pour 2020…

 

Le coeur de l’Hippocampe

de Ronan Mansec

Le cœur de l’hippocampe se présente comme le résultat d’une enquête. Quatre personnages, Laure, Ronan, Sophie et Yoan, cherchent à faire un spectacle qui rendrait compte de leurs recherches sur les histoires, notre besoin de nous raconter des histoires, et sur la mémoire, les processus de fabrication de la mémoire. Les souvenirs et la fiction sont fabriqués par notre cerveau suivant les mêmes procédés, en recourant notamment à nos hippocampes. Mais Laure, Ronan, Sophie et Yoan se perdent ou trichent avec les règles de leur propre jeu, jusqu’à ce que la question même de l’identité se trouble. Qui sommes-nous ? C’est seulement en passant par les récits que l’on pourra répondre, tant bien que mal, à cette question.

 

Un aperçu de cette résidence avec les images de Thomas Lambert, étudiant de l’ESAD du Mans en stage parmi nous.

 

 

L’accès chantier

Ce jeudi 24 octobre à 18h30, une vingtaine de spectateurs chanceux ont pu assister en exclusivité aux premiers instants sur scène de cette création, et soumettre toutes leurs interrogations à cette équipe.

 

Prochains rendez-vous (tous gratuits sur réservation) en accès chantiers :

Je te regarde de Alexandra Badéa le jeudi 31 octobre à 18h30

Les Belles de nuit de Magali Mougel le jeudi 5 décembre à 18h30

Rémi de Martinage le jeudi 20 février à 18h30

Dans les murs de Vincent Farasse le jeudi 26 mars à 18h30

Le Bonheur des uns de Côme de Bellescize le jeudi 14 mai à 18h30

Woomen House de Pauline Sales le jeudi 25 juin à 18h30

Les commentaires sont fermés.