Archive | Non classé

La chevelure de Bérénice

Avril 2014 : La chevelure de Bérénice au programme de Collèges en scène Le dispositif Collèges en scène a accueilli cette année, dans le cadre de sa proposition de spectacles pour les 4èmes des collèges de la Communauté de communes de l’Ernée et d’Evron, La chevelure de Bérénice. Parcours de sensibilisation au théâtre, Collèges en […]

→ Lire

Le songe de cronos

Théâtre de l’Ephémère / Compagnie Garin Troussebœuf Au départ il y a la rencontre entre deux hommes de théâtre, l’envie de partager un jour le plateau et de se permettre une escapade ensemble hors des sentiers habituels de chacun…

→ Lire

Itinérances

Théâtre de l’Ephémère/Sax 4 Le saxophone s’installe dans un théâtre, sur scène, non pas pour un concert ou un accompagnement, mais bien pour être lui-même, le héros d’une histoire écrite pour lui, le souffle d’une musique conçue pour lui… Un conte musical en 21 petites pièces pour un songe en une heure .

→ Lire

Donc

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère Après près de 10 années de tournée, nous proposons une nouvelle forme à DONC.

→ Lire

Éloïse et Philémon

Roger Lombardot – Théâtre de l’Ephémère Une nuit. Deux personnages dans une carcasse de voiture. La lune monte. Ils s’appellent Eloïse et Philémon. Le vent nous apporte les bribes d’un échange entre les deux protagonistes : c’est une scène de Roméo et Juliette de Shakespeare que l’on entend !

→ Lire

Le roi se meurt

de Eugène Ionesco – Théâtre de l’Éphémère – Création 2012 6, 7, 8 avril au Théâtre Paul Scarron dimanche à 17h/lundi à 18h30/mardi à 20h30 Il était une fois un roi très vieux et très puissant, qui commandait aux astres et aux hommes, qui avait fondé toutes les villes, inventé toutes les machines, écrit toutes les […]

→ Lire

L’heure du lynx

Per Olov Enquist – Théâtre de l’Ephémère Un jeune homme est interné dans une prison psychiatrique, c’est l’assassin de deux personnes. Un acte de violence pure. Sans raison apparente. Ce jeune homme devient l’objet d’une expérience menée par une jeune psychologue. On lui confie, comme à d’autres prisonniers, un animal de compagnie, un chat. « Histoire […]

→ Lire

Blanches

de Fabrice Melquiot – Théâtre de l’Ephémère – Création 2010 saison 2014/15 – 27 et 28 janvier 2015 à Vannes (56) au Théâtre Anne de Bretagne Mardi 27 à 19h et mercredi 28 à 10h – 12 mars 2015 à Morlaix (29) au Théâtre du Pays de Morlaix à 14h et 20h30 Ouais, petite fille rêveuse […]

→ Lire

La paix

Théâtre de l’Ephémère Monter « La Paix » aujourd’hui peut sembler un choix facile. Toutefois si l’idée d’une nécessaire pacification universelle est communément admise, il faut bien reconnaître que vingt-quatre siècles après la représentation de cette comédie, elle n’a toujours pas été suivie d’effet. Alors, n’est-il pas urgent, face aux démêlés complexes auxquels nous sommes confrontés, de […]

→ Lire

Pendant que Marianne dort

de Gilles Aufray et Jean-Louis Raynaud – par le Théâtre de l’Ephémère Il y a ici un jeune homme venu d’ailleurs. Il y a ses parents venus d’ailleurs aussi et qu’il a recueillis. Un fils qui se demande comment on peut échapper au passé ? A son histoire ? Dans ce beau pays d’accueil, il […]

→ Lire

La guitare

Théâtre de l’Ephémère Il y a d’abord le texte de Michel del Castillo comme un diamant noir : une initiation. Et puis, sorti de la bouche sombre du théâtre, un acteur, roulé dans la pâte épaisse des heurs et malheurs et l’inconformité : Didier Lastère prête son corps au Nain et danse sur les cordes […]

→ Lire

Onze débardeurs

de Edward Bond  – Théâtre de l’Ephémère Un fait divers comme point de départ : A côté de chez moi, il y a une école dans un quartier misérable, très délabré.

→ Lire

Don Quichotte – Les ailes de la renommée

Théâtre de l’Ephémère Pour avoir trop lu les romans de chevalerie, Alonso Quijano se métamorphose en Don Quichotte de la Manche projetant d’imposer à la société un idéal d’amour, d’honneur et de justice, au mépris des trivialités de la vie courante.

→ Lire

Les souliers rouges

de Tiziana Lucattini – Théâtre de l’Ephémère Mammadera et Favilla courent, une course effrénée en direction du Sud, un Sud mythique pour Mammadera. Sa mère vient d’être assassinée, elle rêve d’aller là-bas, de retrouver une famille et d’échapper définitivement à « Eux », les tueurs d’enfants, les tueurs de pauvres…

→ Lire

Comédies au village

Théâtre de l’Ephémère Ce qui m’a toujours fasciné au théâtre, bien au-delà de l’histoire, c’est le jeu de l’acteur. Alors, tout naturellement, je ne peux que me tourner vers les richesses oubliées qu’offre le théâtre populaire du début de la Renaissance italienne.

→ Lire

Plat de résistance

de Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère Deux lieux de création réunis pour parler du monde d’aujourd’hui : la cuisine et le théâtre, deux arts, deux espaces « d’alchimie », mêmes lieux de fabrication et de transformation. La mise en scène et la scénographie circulaire intègrent la fabrication d’une blanquette de veau qui est par la suite […]

→ Lire

Trois hommes dans un bateau

Théâtre de l’Ephémère Parti pour répondre à la commande alimentaire d’un journal londonien en rédigeant un feuilleton touristico-historique vantant le charme de l’antique Tamise « agrémenté de quelques traits d’esprit », Jérôme K. Jérôme ne savait pas qu’il commettait un récit demeurant un siècle après, et de manière unanime (à l’exception d’une étonnante réticence britannique), l’un des […]

→ Lire

Conte d’un matin sans lendemain

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère Voici : il était un paisible village quelque part sur la terre qui, chaque soir, attendait son lendemain avec calme et sérénité, sur ce principe, partagé par tous les habitants, qu’un lendemain ne pouvait être que radieux et chantant puisqu’il était fait pour parfaire la tâche entreprise la veille…

→ Lire

Surprises de l’amour

Théâtre de l’Ephémère Pourquoi deux surprises ? Dans l’exercice du recommencement, éclate la virtuosité de Marivaux. Devenue héroïne unique du spectacle, la Comtesse-Marquise s’engage d’une aventure dans une autre comme si, malgré sa volonté reitérée de n’avoir plus de commerce avec les hommes, elle se mettait inexorablement en situation de se trahir.

→ Lire

Sur la pointe des pieds face au monde

Cette année encore de nouveaux élèves de collège ont étés choisis. Choisis pour être jumelés avec nous, Théâtre de l’Éphémère. On les a rencontré, ils sont venus assister à des spectacles, on a formé leurs professeurs. Enfin on leur a commandé un spectacle, qu’ils joueront pour nous en mars 2020, au plateau du Théâtre Paul […]

→ Lire

Le trou

Valérie Deronzier – Théâtre de l’Ephémère Le Trou… C’est l’histoire de cette Commune qui découvre un matin que l’Organisation a investi son territoire pour creuser un trou gigantesque en son centre. Ce sont les difficultés de circulation éprouvées par les habitants de cette Commune pour parvenir à contourner une excavation qui ne cesse de s’agrandir.

→ Lire

Voyage

de Jean-Pierre Burgaud – Théâtre de l’Ephémère On est le soir… Roland fait une fugue, il est adolescent, mineur. Il court dans la nuit vers la gare et le train qui doit l’emporter, rejoindre Marioline… Cette fille qui l’a bouleversé, changé, ouvert à lui-même, en une seule nuit, à la lisière des pins, à la […]

→ Lire

L’évènement

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère Lecture Après le plaisir partagé de « Donc », nous voici repartis en aventure avec ce matériau à défricher, à déchiffrer avec une bande d’acteurs, prêts à arpenter le plateau en tout sens et à tout tenter, tout proposer, tout essayer pour créer… L’Evènement.

→ Lire

Un de Baumugnes

de Jean Giono – Théâtre de l’Ephémère/Théâtre de la Cruelle A la buvette du « Piemont », un vieux journalier : Amédée est attiré par un gars qui paraît affreusement triste. Il s’appelle Albin, il vient de là-haut : Baumugnes.

→ Lire

T’as peur ou quoi ?

  Tournée : Loué / du 18 au 21 novembre 2019 Le Mans / du 26 au 29 novembre 2019 Meslay-du-Maine / du 3 au 7 février 2020 La Roche-sur-Yon / les 12 et 13 mars 2020   Cette pièce d’Arnaud Cathrine décrit le calvaire de Martin, adolescent fragile vivant sa scolarité avec une grande […]

→ Lire

En quête et donc

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère « petites pièces à géométrie variable » Peurs et incommunicabilité sont au cœur de ces deux courtes pièces qui oscillent entre malaise et burlesque. Comment la société réagit-elle à une situation insolite ? Deux fables qui interrogent le monde tel qu’il va .

→ Lire

Gargantua

Théâtre de l’Ephémère Au-delà de l’incontestable qualité de l’œuvre, au-delà de l’impérieuse envie de la troupe de rencontrer un large public, une question reste posée : pourquoi choisir Rabelais ? Trois éléments nous ont guidés vers ce choix : un certain type de rapport avec le public, le rire comme vision du monde, la qualité […]

→ Lire