« Qui a tué mon père » de Édouard Louis


Après Terre de colère en 2018, découvrez les premières représentations de la nouvelle création de Et alors ! Cie, du 22 au 25 novembre…

Ça commence par une visite.

Dans une petite ville du Nord de la France, un fils retourne chez son père, condamné à l’immobilité et l’ennui depuis qu’un poids lui est tombé sur le dos à l’usine. Il n’a pas toujours été comme ça. Entre ses souvenirs d’enfance et les récits de l’entourage, le fils retrace méticuleusement leur relation. Et observe comment le couperet méthodique et implacable de la domination de classe s’est abattu sur le corps de son père.

C’est le récit d’un cheminement intérieur. Au silence se substitue le pardon, puis naît le projet de vengeance.

Théâtre Paul Scarron

Lundi 22 novembre à 18h30

Mardi 23 novembre à 20h30

Mercredi 24 novembre à 20h30

Jeudi 25 novembre à 18h30

Tarif unique : 9€
Durée : 1h15
À partir de 12 ans

Qui a tué mon père

Adaptation théâtrale du roman ­autobiographique d’Edouard Louis (2018)

Et alors ! Cie

Mise en scène : Marie Dissais

Collaboration artistique : Louise Kervella

Jeu : Bertrand Cauchois et Didier Bardoux

Création lumière : Stéphane Hulot

Création son : Amélie Polachowska

Scénographie : Hannah Daugreilh

Regards complices : Arnaud Churin et Marjorie Kellen

Construction du décor : Atelier du Grand T, théâtre de Loire-Atlantique

Co-production : Théâtre de l’Éphémère – Scène conventionnée, La Fonderie (Le Mans)
Accueil en résidence : Théâtre Épidaure – Bouloire, Ève – Scène Universitaire, Local Jeunes La Casquette et Studio Marie Lenfant – Le Mans (CLEAC 2019). Construction du décor : Atelier du Grand T, théâtre de Loire-Atlantique
Avec le soutien de l’État – DRAC des Pays de la Loire, du Conseil régional des Pays de la Loire, du Conseil départemental de la Sarthe et de la Ville du Mans, ainsi que de la SPEDIDAM.

Les commentaires sont fermés.