Yaacobi et Leidental

de Hanokh Levin – Nouveau Théâtre d’Angers / Centre Dramatique National Pays de la Loire

 

Comédie à l’humour ravageur, Yaacobi et Leidental s’articule autour d’un triangle amoureux insolite : deux amis tombent amoureux de la même femme et de son « gros popotin »…
Finies les soirées interminables de célibataires à boire du thé et manger du hareng. Yaacobi décide de rompre avec son vieux copain Leidental. Pour vivre !

Comme tous les hommes normaux, Yaacobi veut rencontrer la femme de ses rêves et fonder avec elle un foyer. Un soir donc, Leidental va se coucher et Yaacobi sort dans la rue. Il emboite le pas au « postérieur somptueux » de Ruth : elle est pianiste et aspire à éléver son âme vers le ciel, hélas son « gros popotin » la pousse vers le bas… Un conquête amoureuse ce n’est pas facile. Yaacobi est maladroit, timide ; Ruth, malicieuse et intéressée… L’idyle a d’autant plus de mal à prendre que Leidental, qui n’arrive pas à dormir, fait une réapparition inopinée…

Les semaines passent, Ruth et Yaacobi finissent par se marier. Loin d’être mis à l’écart, Leidental devient le témoin actif de leur quotidien… Il est particulièrement dévoué envers l’élue de coeur de son ami Yaacobi. C’est « le monsieur des petits services galants ».
La vie conjugale n’est pas à la hauteur des espérances. Grisaille et amertume. On en vient vite à regretter le célibat et les soirées entre vieux copains…

Yaacobi et Leidental est une comédie construite en 30 tableaux qui mêlent dialogues incisifs, chansons, apartés, adresses au public. Hanok Levin associe effets burlesques et situations banales.
Le rire, souvent féroce, aide à mettre à nu la vérité humaine de petites gens pris dans le combat quotidien de l’existence. Les personnages passent plus de temps à parler d’eux mêmes, à exprimer leurs hésitations quà vraiment réaliser leurs aspirations. Quand l’acte est réalisé, il porte son poids de regret et d’ennui.

Comment concrétiser ses rêves ? Comment donc changer « sa vie » pour laisser une belle trace de son passage sur terre ?

La pièce insolite de Hanok Levin ne donne pas de réponse. Pâles mais attachants, nos trois anti-héros sont confrontés à leur incapacité d’être heureux.
Mais le tableau est caustique, le rire salvateur…

Texte français de Laurence Sendrowicz

Le texte de la pièce est publié aux éditions Théâtrales, « Théâtre choisi I, Comédies »

Mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia
Assisté de Caroline Gonce

Avec: Manuel Le Lièvre, David Migeot, Agnès Pontier.

Scénographie: Sophie Perez

Production : Nouveau Théâtre d’Angers – Centre Dramatique National Pays de la Loire

Dates

Mercredi 26 novembre à 20h30
Jeudi 27 novembre à 18h30

Théâtre Paul Scarron

, ,

Les commentaires sont fermés.