Voyage

de Jean-Pierre Burgaud – Théâtre de l’Ephémère

On est le soir…
Roland fait une fugue, il est adolescent, mineur. Il court dans la nuit vers la gare et le train qui doit l’emporter, rejoindre Marioline…
Cette fille qui l’a bouleversé, changé, ouvert à lui-même, en une seule nuit, à la lisière des pins, à la lisière du monde.

On est dans la gare…
Jac est en fuite, lui aussi… Il s’est échappé de l’enfermement où il était tenu depuis plusieurs années entre des murs blancs « comme on en trouve dans les îles grecques ».

Mais les trains de la vie ne sont jamais à l’heure…
Celui qu’ils attendent a deux heures de retard ! Il faut partager cet espace.

Un bar pour touristes étrangers.
Banlieue lointaine en carton pâte qui n’existe qu’au rythme des migrations estivales.
Jac va trouver là plus étrange encore que lui-même… Celle qui est personne et qui est toutes, celle qu’on cherche indéfiniment.

Texte : Jean-Pierre Burgaud

Avec :
Jeanne Clinchamp
Franck Laigneau
Jean-Louis Raynaud

Mise en scène : Monique Hervouët

Régie générale : Dominique Christophe
Collaboration artistique : Didier Lastère
Lumière : Christian Granara
Son : Allain Mahé
Décor : Jack Bilger, Richard Omont
Equipement et aménagement : Pascal Pissot, Philippe Meuge, Denis Guimond
Photographies : Jean-François Mollière

Photos du spectacle : http://www.flickr.com/photos/theatredelephemere/sets/72157626935516717/

Les commentaires sont fermés.