Un oratorio des sacrifiés les 5 et 6 décembre 2016

Les 5 et 6 décembre nous accueillons L’ensemble à des temps meilleurs avec le spectacle « Bruits d’eaux » de Marco Martinelli, auteur italien. Le texte met en scène un vieux général qui, pas le biais de ses souvenirs, nous parle de voyageurs clandestins dont il a croisé la route.

bruits-deaux_3121

© Ferdinand Barbet

 

Note de l’auteur :
Le premier récit de traversée que j’ai entendu à Mazara, au siège de la San Vito Onlus, a été celui d’une Tunisienne, frêle et courageuse : timide, avec son italien haché entre les dents, elle avait du mal à lever les yeux. J’ai changé son nom en celui de Jasmine, j’ai transfiguré son histoire en n’en gardant que les aspects essentiels. C’est la première femme que j’ai écoutée et c’est aussi l’unique histoire, parmi celles qu’évoque le général, qui concerne non pas un noyé ou un disparu, une mort, mais une vie qui se sauve. Se sauve-t-elle vraiment ? Tombée dans les griffes du vieil Italien qui, dit-il, « a toujours plu » ? Quand finalement je lui ai demandé si elle referait ce voyage, elle m’a résolument répondu que non. Qu’elle serait restée à Tunis.

Lundi 5 et mardi 6 décembre 2016
Lundi 5 à 18h30
Mardi 6 à 14h30 et 20h30

Les commentaires sont fermés.