Stratégie pour deux jambons

de Raymond Cousse – P’tit Tom Compagnie

Au seuil de l’abattoir, « prodigieuse aventure », un cochon médite sur son existence. Il explique les solides principes qui l’ont guidé pour atteindre au but de toute une vie : livrer à l’humanité des jambons de premier choix, pour l’honneur de la race porcine.

« A pied, à cheval, à l’intérieur des camions frigorifiques ou dans les boîtes de conserve, mon avenir est assuré. Mes rôtis et
côtelettes sentent déjà l’appel du grand large… »

Parabole métaphysique ? Fable savamment féroce où le rire qui poisse le sang vous saute à la gorge ?

« Stratégie pour deux jambons » n’est pas qu’un beau monologue soigneusement brodé afin d’être porté à la scène et de devenir son monde. C’est aussi et surtout une plainte, sinon le long cri horrifié d’un homme que tout, dans la vie, écorchait. Avec un humour proche de l’absurde, Cousse fait à travers ce cochon moraliste et
ronchon le procès de la société de consommation, du suivisme et du conformisme bourgeois. Une parole tranchante mais non dénuée de légèreté, comme aiguisée sur la meule du suicide auquel l’auteur se préparait…
C’est parce que nous nous sommes tout de suite sentis dans
l’intimité de Cousse que nous avons voulu mêler notre propre cri au sien.
Pourtant, il y a fort à parier pour que vous y entendiez aussi le vôtre.

Jean-Claude Dias, Claude Andrzejewski.

Avec : Claude Andrzejewski

Direction et mise en scène : Jean-Claude Dias

Décor : Joseph Balaguer

Dates

17 octobre 2002 à 18h30
18 octobre 2002 à 20h30

Théâtre Paul Scarron

Les commentaires sont fermés.