SOIR BLEU, SOIR ROSE

de Perrine GriselinL’art mobile

Ils sont dompteurs d’idée en fuite, cracheurs de rires, trapézistes des rues désertes, révolutionnaires originels, généraux d’armées décimées, charlatans économistes, mécréants des dimanches, exilés de passage, politiciens opportunistes, intellectuels dépassés, manifestants esseulés, utopistes cartésiens, féministes gouvernementaux, vierges historiques, poupées électorales, amoureux solitaires, acteurs de leurs vies et spectateurs de celle des autres, comme nous, ils habitent un devenir.
Ils sont cinq, comme les cinq présidents de la cinquième République, comme les cinq continents, les cinq doigts de nos pieds, les cinq jours travaillés 7 heures qui font la semaine des trente cinq heures, cinq comme le club des cinq, à ne pas confondre avec le Forum Economique Mondial de Davos, cinq comme cinq semaines en ballon, les cinq dernières minutes, et la cinquième guerre mondiale qui finira bien par arriver.
J’ai confiance !

Demain n’aura rien d’aujourd’hui, mais demain a besoin d’aujourd’hui pour arriver jusqu’à demain.

Les Personnages :

W : intellectuelle engagée flirtant avec le terrorisme
Y : riche industriel qui se lance dans la politique
XX : call-girl officielle des gouvernants
Z : exilé, Il vient d’un pays en guerre ou fuit une dictature. Il est ouvrier
Y’ : femme politique de gauche

Comme les personnages de la commedia dell’arte représentaient la société italienne, ces cinq bouffons nous donnent à voir la société française du XXIe siècle.
Comme leurs lointains cousins (Arlequin, Pierrot, Gilles, Polichinelle, Clowns…), c’est la représentation théâtrale qui initie et fonde leur existence. Ils viennent vivre devant le public et partager leur vie avec l’auditoire : nous sommes dans l’instant.

Extrait

Scène 13

W : A ceux qui affirment que certains profitent des congés maladie de façon abusive que répondrez-vous ?
Y : Supprimons les congés maladie
W : A ceux qui affirment que certains profitent de la Sécurité Sociale de façon abusive que répondrez-vous ?
Y : Supprimons la Sécurité Sociale
W : A ceux qui affirment que certains profitent des allocations familiales de façon abusive que répondrez-vous ?
Y : Supprimons les allocations familiales
W : A ceux qui affirment que certains profitent des assurances chômage de façon abusive que répondrez-vous ?
Y : Supprimons les assurances chômage
W : L’astrologue l’a dit les mois d’Avril Mai et Juin vont être préoccupants socialement

Mise en scène : Bruno Cochet

Avec :
Gil Bourasseau : Y
Marc Ernotte : Z
Cécile Leterme : Y’
Véronique Poupelin : W
Cécile Tournesol : XX

Chorégraphie : Nathalie Pubellier
Chansons : Giséla Manfré
Décor et Costumes : Georges Vafias
Maquillage et Perruques : Valérie Dubuis
Création Lumière : Patrice Lecadre
Création Sonore : Jean-Noël Yven
Régie Générale : Jean-Philippe Viguié
Constructeur : Serge Calvier / Nil Admirari

Production : L’art mobile, la ville de Bures-sur-Yvette, le conseil général de l’Essonne, avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France- Ministère de la Culture et de la Communication.

Le spectacle est soutenu à la diffusion par Acte 91

La compagnie L’art mobile est subventionnée par le Conseil Régional d’Ile-de-France, le Conseil Général de l’Essonne et la ville de Bures-sur-Yvette.

Dates

26 janvier 2006 à 18h30
27 janvier 2006 à 20h30

Théâtre Paul Scarron.

,

Les commentaires sont fermés.