Six hommes grimpent sur la colline

de Gilles GranouilletCompagnie les Labyrinthes

Six hommes. Amis de vingt ans. Amis il y a vingt ans.

Six hommes. Amis de vingt ans. Amis il y a vingt ans. Perdus de vue depuis. Chacun son chemin depuis, sa petite vie, réussie, ratée. Ils ont rendez-vous. Aujourd’hui. Par-delà la mort, l’un d’entre eux appelle les cinq autres. Demande aux cinq autres la dispersion de ses cendres. Le mort appelle. La mort appelle. Ils ont rendez-vous avec la mort. Avec leur mort. Avec leur vie passée, morte. Six hommes grimpent sur la colline, dont un est mort. Le mort mène la procession. Danse macabre. Bouffonnerie. Rendez-vous raté, moitié enterrement, moitié pique-nique. Cuissot de chevreuil et cendres froides. Histoires drôles et histoire triste. Drôle d’histoire. Petite ronde funèbre. L’un est déjà parti, à qui le tour ?
Gromeux, Banchard, Bidom, Poucet, Arold, à qui ?
La grimpette est un calvaire.

Jean-Marc Bourg

Dans les dessins animés – ceux de Tex Avery surtout – on retrouve une scène qui me fit longtemps rire aux éclats : le héros en fuite se précipite au bord de la falaise, poursuit sa course dans le vide, puis tourne un regard interloqué vers l’écran avant de plonger dans l’abîme…

Six hommes grimpent sur la colline saisit ce court instant de pédalage pathétique. Ce petit moment où tout va encore bien, mais où on comprend que tout va aller très mal. Cinq amis réunis après tant d’années pour disperser les cendres d’un sixième, c’est une comédie de caractères, une sorte de « Belle Equipe ». C’est un drame aussi, celui de ne pas trouver les mots pour dire adieu à celui qu’on a aimé, le miroir de son propre gâchis, de sa
propre solitude.

Gilles Granouillet

 

Mise en scène:
Jean-Marc Bourg

Avec:
Jacques Allaire, Didier Chaix, Stéphane Delbassé, Pierre Puy, Alex Selmane

Décor et costumes:
Julien Bureau

Lumières:
Christophe Forey

Musique:
Philippe Miller

Assistanat:
Fabienne Bargelli

Régie générale:
Olivier Modol

Co-production :
. Labyrinthes
. Théâtre de la Madeleine, scène conventionnée de Troyes
. Théâtre de l’O de Montpellier – Scènes croisées de Lozère

Le texte est paru aux éditions Actes Sud – Papiers

 

Dates

6 Décembre 2004, 20h30
7 Décembre 2004, 20h30

Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.