SÉISME

© Charly Desoubry

Théâtre Paul Scarron
Mardi 27  novembre à 20h30
Mercredi 28 novembre à 20h30  
(Parlons-en !*)

Durée : 1h20

* Parlons-en ! : c’est un moment d’échanges entre les spectateurs qui le souhaitent à l’issue de la représentation. Animé par Jacques Carreau, ce temps d’échanges fera l’objet d’une synthèse dans une courte critique.

 

C’est l’histoire de F et H, couple dont nous parcourons la vie à travers une longue conversation, ou plutôt plusieurs conversations, sur l’idée d’avoir un enfant, dans un monde où les catastrophes écologiques, les névroses familiales, la multiplicité des modèles, engendrent de la pression et de la peur vis à vis du futur. Le texte est remarquablement bien construit, car à travers une succession d’ellipses, nous assistons à toute l’histoire d’un couple dans un langage simple et stimulant pour l’imagination du spectateur.

La mise en scène va à l’essentiel. Le texte de Duncan Macmillan explore la notion d’engagement et de responsabilité avec humour et sensibilité.

SÉISME

de Duncan Macmillan

Traduction Séverine Magois
Pièce traduite avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale. 

Compagnie Théâtre du Prisme (Hauts-de-France)
Mise en scène : Arnaud Anckaert
Avec : Shams El karoui et Maxime Guyon
Scénographie : Arnaud Anckaert en collaboration avec Olivier Floury
Musique : Maxence Vandevelde
Construction : Alex Herman
Codirectrice : Capucine Lange
Production Compagnie Théâtre du Prisme
Coproduction : La Ferme d’en Haut, Villeneuve d’Ascq, Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains (Suisse).
Accueil en résidence : La Comédie de Béthune CDN Hauts-de-France ; La Médiathèque La Corderie, Marcq-en-Barœul ; Le Grand Bleu, Lille.
Soutien : Prise Directe, la SPEDIDAM

 

 

« Tu savais que sur les scanners c’est la même zone cérébrale qui est stimulée chez un homme quand il regarde une femme et une clef à molettes ? « 

Les commentaires sont fermés.