Résidence d’écriture – Vestiges

Nous invitons du 16 au 20 juin, le Groupe Décembre à l’occasion du troisième chantier de cette création.

 » Le premier chantier qui s’est déroulé à l’Auditorium, Scène Régionale à Seynod (74), du 2 au 7 novembre 2013, a été une véritable expérimentation, réinventée chaque jour.

Il a permis l’invention par les auteurs, Lucie DEPAUW, Eugène DURIF et Sarah FOURAGE, grâce au matériau dramaturgique et aux idées proposées par les acteurs et le metteur en scène, d’un synopsis (qui sera cependant évolutif) et des protagonistes qui porteront la fable.
 
Le deuxième chantier qui s’est déroulé du 33 au 8 mars 2014 au Centre culturel Les Allobroges à Cluses (74) a été consacré à l’élaboration du contenu et de la structure du futur spectacle.
 
Un vrai travail d’équipe s’est donc mis en place et la création sera élaborée étape après étape – quatre chantiers avant le début des répétitions (Seynod, Cluses, le Mans et Vire) – lent et fructueux processus qui nous invite à être le moins possible dans une urgence fabriquée.
 
Les auteurs sont actuellement en phase d’écriture, en se concertant, en dialoguant à distance, en se répartissant l’écriture de manière non figée, ayant pour objectif d’unir leurs écritures en partant toutefois de propositions séparées… Le chantier qui se déroulera au Mans ne réunira que les auteurs et le metteur en scène. Il sera consacré à la construction de la structure de la pièce à partir des séquences écrites par les auteurs qui seront sans doute remaniées et agencées à l’intérieur de trois mouvements. Le dernier chantier à Vire (du 2 au 9 septembre 2015) permettra aux acteurs de s’approprier le texte finalisé en l’explorant sur le plateau).
 
Ce processus de création nous aide à refuser le diktat de l’efficacité immédiate et du résultat prématuré, qui est contradictoire avec l’essence même de la création  artistique.
 
Il nous aide à refuser le formatage et permet à tous les membres de l’équipe artistique de s’approprier des thématiques qui mettent en perspective les enjeux de notre temps à travers une forme théâtrale qui tente de renouer avec la tragi-comédie que de nombreux auteurs dramatiques aujourd’hui revisitent pour mieux dénoncer les errements de notre époque, la séparation des êtres dans une société qui efface les repères et les enjeux d’un bien commun pour mieux isoler les individus et les soumettre…
 
La pièce mettra en jeu une reconstitution, à l’intérieur d’un docu-fiction, d’un événement qui va faire éclater les relations entre les membres d’une petite communauté, briser les liens et emporter des vies.
 
À partir de là, les vivants et les morts vont se côtoyer, régler leurs comptes et assister, sur les vestiges d’un monde, à la  mise en coupe réglée d’un territoire.
 
Tout est à vendre, tout peut s’acheter, le passé est instrumentalisé et les grandes catastrophes sont une aubaine pour les médias et les investisseurs. Ce qui complique les choses, c’est que les morts se comportent comme s’ils étaient vivants et que les vivants ont démissionné. Et si tous avançaient dans les ténèbres, pris dans leurs contradictions, leur ridicule et leur peur, en quête frénétique d’un sens qui leur échappe…
 
Ce projet rassemble une équipe artistique dès le commencement du processus de création, c’est-à-dire depuis l’écriture du texte qui constitue pour nous le socle de l’acte théâtral. Vestiges se construit donc sur trois saisons (2013-2014 (chantiers), 2014-2015 (dernier chantier, répétitions et création le 24 février 2015 à l’Auditorium Seynod) et 2015-2016 (suite de l’exploitation du spectacle).
 
Ce projet est pour moi et pour la compagnie d’une profonde nécessité artistique, une forme d’aboutissement sans doute ou plutôt un moment essentiel dans notre parcours avec les écritures théâtrales contemporaines. »

Christian Taponard
Auteurs : Lucie DEPAUW, Eugène DURIF, Sarah FOURAGE

Assistant à la mise en scène : Quentin BARBOSA

Scénographie et Régie générale : Diane THIBAULT

Lumière et construction : Jonathan BRUNET

Mise en scène : Christian TAPONARD

Direction musicale et sonore: Alain BERT

Photographie et affiche : David ANÉMIAN

Production : Éric FAVRE

Avec : Jean-Marc AVOCAT, Quentin BARBOSA, Alain BERT, Benjamin BUTEL, Nadine EMIN-MADRID, Valérie MARINESE, Inès PLANCHER

Les commentaires sont fermés.