Pour Louis de Funès

plf

Théâtre de l’Ephémère – création 2011
de Valère Novarina

Un spectacle singulier, à la fois conférence poétique, performance, témoignage généreux.
Une oeuvre théorique, qui explore le corps de l’acteur où l’espace et la parole se croisent dans le foyer respiratoire. Insaisissable et agissant, le langage y apparaît comme une figure de la matière.

Le spectacle présenté par Didier Lastère est léger et humoristique comme un film de Jacques Tati, simple comme un haïku et parfait comme un crime.
Quel plaisir que de se laisser expliquer le théâtre, d’entrer dans cette démonstration de l’art et du jeu de l’acteur. Louis de Funès dont le jeu a pu paraître à certains pédant de vaines gesticulations à usage populaire, se révèle « l’acteur définitif, celui qui en sait plus sur la vie et les hommes que tous les experts. »
« Etre acteur c’est aimer disparaître, avoir une pente naturelle à n’être rien », explique Valère Novarina, dont le monologue vient éclairer ce qui fait l’essence même du théâtre.
Ce spectacle agit comme révélateur et donne l’élan d’aller libre. Didier Lastère devient pinceau chinois, traçant dans l’espace obscur de la scène l’alphabet de la création.

Sophie Moreau – Vaucluse matin, 28 juillet 2012.

Durée 1h

Edition P.O.L. (In Le Théâtre des paroles)
Mise en scène : Didier Lastère et Jean-Louis Raynaud
assistés de Camille Lorrain
Avec : Didier Lastère
Création vidéo : Matthieu Mullot
Espace sonore : Amélie Polachowska
Lumières : Stéphane Hulot
Chorégraphie : Valérie Berthelot
Scénographie : Jean-Louis Raynaud
© Alain Szczuczynski

dossier du spctacle : dossierpourlouisdefunes

 

,

Les commentaires sont fermés.