PENDANT QUE MARIANNE DORT

de Gilles Aufray et Jean-Louis Raynaudpar le Théâtre de l’Ephémère

Il y a ici un jeune homme venu d’ailleurs. Il y a ses parents venus d’ailleurs aussi et qu’il a recueillis. Un fils qui se demande comment on peut échapper au passé ? A son histoire ?
Dans ce beau pays d’accueil, il y a une jeune fille amoureuse que ce jeune homme attend, que la famille attend et qui arrive toujours trop tard.

Il y a aussi des témoins, de ceux qui tentent d’informer et construisent l’opinion. Mais comment dire ce qui a déjà été dit ? Comment surprendre les gens avec ce qu’ils savent déjà ? Comment s’émouvoir, se mettre en colère, ou simplement faire prendre conscience ? Et puis il y a un flic qui ne sais pas comment raconter sa pénible journée à l’enfant qui devrait déjà dormir.

Extrait

Demain, ils seront condamnés à être renvoyés, et ils iront directement du tribunal à l’aéroport où un avion les attend déjà.
La première fois, un groupe s’interpose et empêche les gens de monter dans l’avion.
Une militante se dresse à la porte de l’embarquement. Elle leur raconte l’histoire d’un homme, d’une femme et de leur fils. L’histoire de ce que l’on appelle une famille. Elle ajoute qu’ils ne sont pas exactement ce qu’ils semblent être, car ils sont d’ailleurs.

Est-ce un crime d’être étranger ? demande-t-elle aux 132 touristes. Et un par un, personne par personne, elle arrive à convaincre la majorité de ces 132 touristes énervés que la vie de cette famille est plus importante que leurs vacances à la plage.

La deuxième fois, il n’y a pas de militante, elle est en garde-à-vue, mais il y a un commandant de bord un peu fatigué. Et ce vieux commandant refuse de décoller des personnes menottées et des flics armés. Question de sécurité !

Puis, il dira que ce n’est pas pour faire ça qu’il a choisi ce métier et, malgré les insultes des 132 touristes de plus en plus énervés d’être privés de vacances exotiques, l’avion ne décolle pas.

Texte :Gilles Aufray

Mise en scène :Jean-Louis Raynaud

Avec : Delphine Aranega, Thierry Delhomme, Solenn Jarniou, Didier Lastère, Antoine Lesimple, Jean-Pierre Niobé, Sarah Reyjasse

Scénographie : Jean-Louis Raynaud

Costumes : Christine Vallée

Lumières : Stéphane Hulot

Régiseurs : Jean-Philippe Barrière et David Boutin

Construction du décor : Sylvain Brossard et Mohamed Chtaibi

Photos du spectacles : http://www.flickr.com/photos/theatredelephemere/sets/72157627082965008/

 

Les commentaires sont fermés.