Orphelins

orphelins

Compagnie Théâtre du Prisme (Nord-Pas de Calais)
de Dennis Kelly

Chez eux, un soir, Hélène et son mari dînent en tête à tête lorsque Liam, le frère d’Hélène apparaît, couvert de sang. Il prétend avoir aidé un jeune blessé sur le trottoir. Mais le récit de Liam commence à changer de version au fil de la conversation…

Orphelins de Dennis Kelly fait partie de ces pièces anglo-saxonnes qui tentent de nous raconter le monde d’aujourd’hui à travers le prisme d’histoires et de situations ancrées dans le réel. Prenant racine dans un contexte urbain où la relation à l’étranger se pose comme une menace, c’est un texte concret, vif et plein de vitalité qui nous est offert. Orphelins est un huis clos qui traite de questions morales fortes : Les liens familiaux ont-ils la priorité sur la responsabilité civique ? Jusqu’où sommes-nous concernés par la question de l’autre ?

C’est un texte fort qui a l’apparence d’un fait divers. Un “thriller psychologique” qui met en scène avec suspense des liens affectifs profonds, ceux du couple et de la famille. La famille, c’est ici un frère et une soeur, deux orphelins confrontés à un désir de revanche face à une société brutale.


Arnaud Anckaert

Un article des Trois Coups  ici.

Mardi 3, mercredi 4 mars 2015
à 20h30

Durée : 1h30

Traduction : Philippe Le Moine
L’Arche Editeur est éditeur et agent théâtral du texte représenté
Mise en scène et scénographie : Arnaud Anckaert
Avec : Fabrice Gaillard, François Godart, Valérie Marinese
Régie générale – Création lumières : Olivier Floury
Création bande son : Juliette Galamez
Costumes : Alexandra Charles
Construction et accessoires : Alexandre Herman
Sculpteur : Jacques-Olivier Molon
Codirection Compagnie Théâtre du Prisme : Capucine Lange
Production : Cie Théâtre du Prisme – Coproduction : Centre Culturel d’Agglomération Daniel Balavoine à Arques – Ville de Grande Synthe – Coréalisation :  La Virgule, Centre transfrontalier de Création Théâtrale Mouscron-Tourcoing – Accueil en résidence au Phénix, scène nationale de Valenciennes.
Cette création a reçu le soutien de l’Adami et de la Fondation d’Entreprise OCIRP (logo Adami)
© photographie Bruno Dewaele

 


,

Les commentaires sont fermés.