MADE IN CHINA ou la violence des échanges en milieu tempéré

de Thierry DebrouxThéâtre Octobre

Brillante, drôle, enlevée, la pièce aborde pourtant le thème de la violence au travail.

Suite au rachat et à la délocalisation de leur entreprise par un groupe chinois, trois cadres français sont coachés par une directrice des ressources humaines chargée d’évaluer leur potentiel. Dans une ambiance tragicomique, sur fond de rivalités, jalousies et abus de pouvoir, les trois hommes vont se faire instrumentaliser jusqu’à mettre en péril leur propre intégrité.

Extrait

Salle de réunion.
Jean-Pierre : Une mouche dans l’urinoir ! Machinalement je dirige mon jet vers l’inscecte. Tu aurais fait pareil… Tous les mâles de cette planète auraient fait pareil. Et là je me rends compte que ce n’est pas une vrai mouche mais un trompe-l’oeil. Tu imagines, un trompe-l’oeil de mouche dans un urinoir ! Et dans l’urinoir d’à côté… pareil ! La même mouche au même endroit. Et moi, comme un mouton, je pisse droit sur cette mouche et donc je pisse… propre. Pas une goutte à côté. (Temps) J’imagine des gars autour d’une table se creusant la cervelle pendant des heures pour trouver un moyen de m’obliger à pisser là où ils veulent… et puis d’un coup un petit génie qui se lève et qui hurle : « Et si on dessinait une mouche ? » Et voilà où nous en sommes ! La société nous prend par la bite et nous dit : « C’est là que tu pisseras et pas ailleurs ! » Terrifiant, non ? On est coaché même pour pisser.

Philippe : Hmm ?

Jean-Pierre : Toi t’as rien écouté de ce que je racontais.

Philippe : Si, si… la mouche… l’urinoir.

Jean-Pierre : Bon évidemment tu me diras… si un jour je retourne dans les toilettes de cet aéroport et que je me retrouve face à cette mouche… je serais libre de pisser là où je veux et même d’en mettre partout… surtout à côté… simplement pour faire chier le système mais n’empêche… un petit génie, quelque part dans le monde, a gagné du pognon en entrant par effraction dans mon cerveau et en m’obligeant à pisser là où il voulait que je pisse !

Philippe : Hmm.

Jean-Pierre : C’est rien qu’un petit détail… je sais. Un petit détail de rien du tout. La plupart des gars dans cet aéroport on pissé sur cette mouche sans se poser de questions… mais tous les jours, des milliards de petits détails de ce genre nous traversent et moi, je ne peux pas m’empêcher de me demander : « Suis-je toujours un homme libre ou suis-je devenu un esclave ? »

Mise en scène : Didier Kerckaert
Scénographie et vidéo : Fanny Derrier] assistée de Fabiana Mantovanelli
Chorégraphie : Christina Crasto
Création musicale : Benjamin Delvalle
Lumières : Manuel Bertrand

Interprété par Sophie Bourdon, Nicolas Dufour, Gérald Izing, Marion Laboulais, Philippe Polet

Remerciements particuliers : à l’école professionnelle Supérieure d’Art Dramatique (Lille) / à la maison Folie Beaulieu (Lomme) / à Messieurs Michel Delissen et Louis Mortelecque.

Dates

lundi 31 janvier et mardi 1er février à 20h30 au Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.