Les Têtes d’Atmosphère en travail à l’Éphémère

Du 6 au 13 février 2016 la compagnie Sarthoise Les Têtes d’Atmosphère occupe notre plateau pour une résidence de la travail sur leur projet « Je pense à Yu », texte de Carole Fréchette.

Je Pense à Yu, pièce écrite en 2012 et dont l’action se déroule en 2006, raconte l’histoire de Madeleine, 50 ans, ex-militante en pleine remise en question, qui se réinstalle en ville après avoir abandonné une mission écologique dans le Grand Nord. Un matin, elle apprend par la presse la libération, après 17 ans d’incarcération, du journaliste chinois Yu Dongyue. Celui-ci fut emprisonné pour avoir lancé, avec deux camarades, des œufs remplis de peinture sur le portrait de Mao pendant les événements de la Place Tiananmen en 1989. Fortement touchée par cette nouvelle, Madeleine cherche à en savoir plus sur ces trois hommes et sur les circonstances qui les ont menés en prison. Négligeant son travail, elle s’enferme chez elle pour se plonger, via internet, dans ces jours de mai 1989, alors que des centaines de milliers de personnes occupaient la Place Tiananmen. Sa retraite est perturbée par l’arrivée fortuite d’un homme qu’elle ne connait pas et par la jeune immigrante chinoise à qui elle donne des cours de français. Tous les trois, étrangers l’un à l’autre, se trouvent confrontés à l’histoire de ces trois militants chinois, et renvoyés ainsi à leur propre rapport au Monde, à la question de l’engagement politique, au changement, au sacrifice, à l’espoir et au désespoir.

La saison dernière l’équipe avait présenté son projet lors de la journée professionnelle Focus du spectacle vivant en Sarthe. Le thème de la pièce ainsi que la direction que prenait la compagnie pour le traiter ont donné envie à l’équipe de l’Éphémère de les aider dans ce projet en leur offrant la possibilité d’une résidence.

 

DSC_0410

L’équipe de « Je pense à Yu » à l’Éphémère

Les commentaires sont fermés.