Le Mardi à Monoprix

de Emmanuel Darley – Théâtre Dû

Mardi 16 et Mercredi 17 Avril à 20h30 au Théâtre Paul Scarron

Tous les mardis, Marie-Pierre rend visite à son père dans une petite ville de province qui l’a vue grandir. Elle passe la journée avec lui, fait son ménage, son repassage. Ils causent de tout, de rien, d’aujourd’hui et d’hier.
Le mardi, c’est aussi le jour des courses à Monoprix. Ils choisissent des choses pour la semaine du père. Dans les rayons, le père garde ses distances. On les regarde quand même. Surtout Marie-Pierre. Elle est belle.Chuchotements incessants, moqueries, regards troublants, le passage en caisse est une épreuve. Ce pourrait être une histoire ordinaire, faite de petits riens quotidiens. Mais voilà, Marie-Pierre avant, son nom c’était Jean-Pierre.

Le Théâtre Dû s’empare de cette pièce avec une extrême finesse et s’interroge sur la douleur provoquée par l’incompréhension et les non-dits, sur la reconnaissance par la société et surtout la famille d’une transformation née d’un malaise identitaire.

(Emmanuel Darley invente en même temps que son personnage un idiolecte personnel, une « parlure » qui évoque le langage populaire, mais qui s’en démarque, néanmoins, par l’originalité d’une création verbale propre à l’écrivain.)

Mise en scène Paule Groleau
Assisté de Bertrand Fournier
Avec Patrick Sueur

Scénographie et costume Joëlle Bondil
Son Anita Praz
Lumières Philippe Berthomé et Julien Guenou
Images Nicolas Lelièvre
Régie générale Nicolas Bernard
Régie lumière Grégory Auzuech
Régie son/vidéo Jean-Philippe Borgonio et Yannick Jean-Pierre
Coordinatrice de production Sandrine Monceau

Coproduction Théâtre de Laval, Le Kiosque de Mayenne, le SVET des Coëvrons

Première page du texte : Le mardi à Monoprix

, ,

Les commentaires sont fermés.