LE JARDIN DE BEAMON — FABRICE MELQUIOT

 

Un jardin jaune.

Des chaises en fer forgé, trop grandes pour des hommes. Ce qu’il faut de rouille.

Une table de bois peint, à la hauteur des chaises.

Une statue de femme, vivante, sur son socle de pierre.

L’ANGE LYRE. L’Ange n’a pas d’ailes. Il a des talons aiguilles.

Un Homme joue l’Ange.

L’HOMME BEAMON.

Une Femme peut jouer l’Homme.

LUCIFER.

Lucifer est un Homme ou une Femme.

LA PETITE FILLE, plus tard.

L’Ange Lyre est écrasé dans l’herbe, ventre au sol, les bras en croix, le visage enfoui dans la terre où il a laissé l’empreinte de sa chute.

 

I. L’ANGE LYRE

 

L’ANGE LYRE : Waooowh.

 

Il se dresse, comme au premier jour où l’on marche, dans un jardin inconnu, sur un sol que l’on n’a jamais foulé.

Il lève la tête au ciel.

 

Waoowwhh !

 

L’Homme Beamon apparaît, le visage recouvert de bandelettes.

 

L’HOMME BEAMON : Oh !

 

L’ANGE LYRE : Waoowwhh !

 

L’HOMME BEAMON : Oh !

 

L’ANGE LYRE : Hein ?

 

L’HOMME BEAMON : C’est mon jardin.

 

L’ANGE LYRE : Ah ?

 

L’HOMME BEAMON : Mon jardin.

 

L’ANGE LYRE : Compris.

 

L’HOMME BEAMON : Vous cherchez quelque chose en particulier ? Je veux dire en définitive. Si vous êtes dans mon jardin, c’est que peut-être vous y cherchez quelque chose d’un peu particulier et de définitif ?

 

L’ANGE LYRE : Oh. Non.

 

L’HOMME BEAMON : C’est déjà ça d’éclairci.

 

L’ANGE LYRE : Oui.

 

L’Ange Lyre cherche une issue. Il fouille la pelouse, les chaises de jardin, la table de bois peint, la statue de femme.

L’un de ses talons a cédé.

 

Vous voulez connaître la suite ?

Plusieurs possibilités :

Commander le texte dans une bonne librairie (Editions L’Ecole des Loisirs)

L’emprunter à la médiathèque du Mans

Venir le lire à la bibliothèque-centre de ressources du théâtre Paul Scarron. Le fonds est composé de 2000 textes édités ou non, d’ouvrages de référence, de pédagogie, d’histoire du théâtre, …. N ‘hésitez pas à nous appeler pour annoncer votre visite.

 

,

Les commentaires sont fermés.