Le Groenland

de Pauline Sales – Le Bottom Théâtre

 

Une mère parle à sa fille.

Elle veut l’emmener ailleurs, dans un pays plus froid, plus blanc, avec des ours polaires, des traîneaux et des fourrures. Cette femme veut que sa fille lui lâche la main.
Marie-Pierre Bésanger, dans une forme épurée, radicale, met en scène Pauline Sales, interprète criante de vérité et auteure magistrale de ce superbe monologue.


Le Groenland, ce serait comme un cadeau, un cri secret.
Le Groenland, c’est une fugue, un désir qui s’acharne.
Le Groenland, ce serait comme une diversion pour quitter le courant établi de nos enfermements consentis. Un moment pour dire ce qui nous violente.


Marche. Ne t’arrête pas. Tu ne vas pas tomber. C’est pas grave si tu tombes. Chacun tombe une fois ou l’autre. Tu te relèveras. Rien. Il n’y paraîtra rien. Un bleu peut-être et alors ? C’est ma couleur préférée. Avance. Je te regarde. Ne te retourne pas. Si tu te retournes et que je ne suis pas là c’est qu’il te faut des lunettes. Le docteur l’a dit. Nous irons demain ou un autre jour. De toutes les façons je suis là. Une des mains qui s’agitent c’est moi. Une glace qui fond sur un poignet c’est moi. Ne crie pas. Ca arrive je te l’ai dit. Tu t’es écorchée. Oui ça saigne. Je le vois. Je l’ai vu. Le rouge, ma chouette mon loup, il en faut toujours pour être heureux.

Mise en scène : Marie-Pierre Bésanger

Jeu : Pauline Sales

Son : Laurent Sassi

Lumières : Cédric Cambon

Assistante à la mise en scène : Elisabeth Fély-Dablemont

Texte édité aux Solitaires Intempestifs

Dates

Jeudi 29 janvier à 18h30
Vendredi 30 janvier à 20h30

Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.