Le Dernier Jour où j’étais petite


© Pascal Victor/ArtComPress

Mounia Raoui livre ici un texte très personnel, un parcours à travers son enfance et sa vie d’adulte. Une traversée dans ses rêves, ses réflexions, ses désespoirs et ses révoltes. Elle y rend hommage à son grand amour, dévorant, exclusif : le théâtre. Cet art “qui ne sert à rien”, qui l’a isolée de ses autres vies, celles où elle aurait pu poursuivre la route tracée par ses parents, se marier, trouver un travail – un vrai.

Ses mots sont musique, rythme, cris parfois, ils jaillissent, heurtent et musclent cette chronique douce-amère, ce drôle de monologue, cet hymne un peu cabossé à la vie, écrit (on l’imagine) dans l’intimité d’une cuisine où flotte un parfum rassurant de café chaud… Comme un parfum d’enfance…

Ce témoignage sur sa condition d’artiste, sa lutte pour ne rien céder à la peur des lendemains qui ne chantent plus, à la précarité des jours sans travail, à l’incompréhension de ses proches, Mounia Raoui le porte sans aucune complaisance ni misérabilisme, mais avec une rare vitalité. Et de l’humour.

Mercredi 17 octobre à 20h30
Jeudi 18 octobre à 18h30

Théâtre Paul Scarron

Durée : 1h

 

Le Dernier Jour où j’étais petite

de Mounia Raoui

Mise en scène : Jean-Yves Ruf et Mounia Raoui

Avec Mounia Raoui

Lumière Ivan Mathis / Collaboration chorégraphique Kaori Ito et Azusa Takeuchi / Musique Areski Belkacem

Production La Compagnie Toutes Nos Histoires – Théâtre Gérard Philipe Centre dramatique national de Saint-Denis

Coproduction Compagnie Le Chat Borgne Théâtre

 

••• Un stage avec Jean-Yves Ruf est proposé par le TRAC72

     samedi 15 et dimanche 16 décembre au Théâtre Paul Scarron

     – Informations/inscriptions auprès du TRAC 72 au 02 43 86 62 89 -cie.nba@gmail.com 

Les commentaires sont fermés.