La mer blanche du milieu

de Messaoud Benyoucef par la Compagnie Bagages de Sable

C’est l’histoire d’une photo de classe, oubliée dans une boite à chaussures.
Sur cette photo, un groupe d’enfants de 6 à 14 ans pose avec l’instituteur.

Au centre trois filles. La plus jeune tient devant elle une ardoise sur laquelle est écrit : “Bellecôte 1955”.C’était en Algérie.
Bellecôte est devenu Aïn Boudinar, probablement peu après l’Indépendance.
Quarante-cinq ans plus tard, la petite fille à l’ardoise entreprend de retrouver les enfants de la photo. Que sont-ils devenus ?

Passant de la réalité à la fiction c’est sur la scène du théâtre que seront reconvoqués tous ces enfants, devenus adultes, liés par une histoire commune, séparés par la violence d’une guerre qui continue à hanter leur mémoire.
Dans l’ombre de cette scène, comme une part obscure de notre mémoire collective, viennent frapper et résonner les questions du texte de Geneviève Serreau.

Un spectacle conçu par Claude-Alice Peyrottes

Textes de Messaoud Benyoucef – “ Lettres à Jeanne”
et Geneviève Serreau – “Investigations sans issue sur la façon de traiter les chiens”

Avec
Delphine Zingg
Rachid BENBOUCHTA,
Chokri KRIMI
Patrick Michaëlis
Gilles NAJEAN

Collaboration dramaturgique Messaoud Benyoucef
Costumes Sophie Schaal
Décor Fabien Lewartowski et Nicolas Javel
Lumières Jean-Frédéric Beal
Son Frédéric Soria

Coproduction : Ville de Morsang sur Orge
Coréalisation : Théâtre de l’Epée de bois, Cartoucherie de Vincennes
La Compagnie Bagages de sable est associée
au Théâtre de l’Agora/Scène nationale d’Evry et de l’Essonne .

 

Dates

28 et 29 janvier 2002 à 20h30

Théâtre Paul Scarron

Les commentaires sont fermés.