GRISÉLIDIS ou la passe imaginaire

de Grisélidis Réal – Compagnie KF association

Temps fort « Destins de femmes »

Attention, la représentation du mercredi 6 est annulée et reportée au vendredi 8 à 20h30

Jeudi 7 février à 18h30, vendredi 8 février à 20h30 au Théâtre Paul Scarron

Durée 1h

Elle, c’est Grisélidis Réal, une célèbre prostituée suisse. Dans une correspondance avec le journaliste Jean-Luc Hennig, entre l’été 80 et l’hiver 91, elle raconte ses nuits comme ses jours avec humour, tendresse et férocité. Elle décrit son quotidien, partagé entre ses clients et son militantisme pour les droit des prostituées. A travers ses confidences, Grisélidis Réal dévoile cette autre femme, la grande voyageuse, l’amoureuse passionnée, la lectrice ou encore l’épicurienne raffinée.

Une parole libérée, tantôt sensuelle, tantôt crue, dont Camille Kerdellant se fait la porte parole. Accompagnée au piano par Henri Jegou, elle nous transmet l’audace de cette femme, ses mots témoignant de sa lutte intransigeante qu’elle appelle Révolution, de la nécessité de gagner de l’argent à la fois pour vivre et pour militer, mais aussi, de sa volonté de ne pas refuser de clients et notamment les plus démunis. Sacrifiant de son temps qu’elle aurait aimé consacrer à l’écriture.

Les passes sont exposées avec la brutalité qui les caractérise, sans indulgences, mais Grisélidis n’en reste pas moins amoureuse de ces hommes et de leurs blessures…

Conception et voix Camille Kerdellant
Piano Henri Jégou
Le texte est paru aux Editions Verticales

Première page du texte : Grisélidis Réal ou la passe imaginaire


, , ,

Les commentaires sont fermés.