GAGARIN WAY

de Gregory BurkeCOMPAGNIE LES VOYAGEURS

Dans une petite ville écossaise, deux ouvriers enlèvent un dirigeant de la multinationale qui a racheté leur usine pour dénoncer leur exploitation, la mondialisation et la délocalisation.Or Gary, ancien militant de gauche et syndicaliste convaincu, va découvrir que sur la base du même élan de départ, son acolyte a une toute autre vision du monde. Quant à Tom, ce jeune étudiant vigile en intérim, il a tout simplement oublié sa casquette…

Gagarin Way est un huis clos explosif à l’humour caustique qui réunit les destins de quatre hommes confrontés aux changements profonds d’un monde qu’ils ne comprennent plus.
Une pièce où les idées se heurtent aux comportements, les idéaux aux instincts, les gentils aux méchants et les paumés aux… paumés.
Des antihéros y éclairent nos ombres et s’amusent de nos bons sentiments, tirent à vue sur nos principes et tuent pour rire.
Enfin… presque.

 

Extrait

EDDIE
Il est plus grand que je croyais.
GARY
Oui.
EDDIE
Il doit rajouter des trucs dans ses nouilles.
GARY
Ecoute. (Petit temps.)
C’est ça que je voulais te dire.
EDDIE
Quoi ?
GARY
C’est pas un Jap.
Temps.
EDDIE
Il est quoi, alors ?
GARY
Je sais pas. (Petit temps.)
Il est comme nous.
EDDIE
Comme nous ?
GARY
Oui… comme… tu sais, quoi… comme nous.
EDDIE
Nous ?
GARY
Toi et moi… nous.
Temps.
EDDIE
Européen ?
GARY
Oui. Putain, européen, d’Europe.
EDDIE
Tu te fous de ma gueule?
GARY
Non.
EDDIE
Dis moi que tu te fous de ma gueule.
GARY
T’as qu’à regarder.
EDDIE
(retire le capuchon de la tête de Franck pour découvrir un mâle européen aux cheveux poivre et sel)
Merde.
(…)
EDDIE
Il travaille pour eux.
GARY
Mais c’est pas un…
EDDIE
C’est tout ce qu’on voulait.
GARY
Oui, mais c’est pas pareil qu’un Chinetoque… un Jap.
EDDIE
Il fera l’affaire.

Mise en scène
Pierre Foviau

Avec
Alain D’Haeyer
Jean-Pierre Duthoit
Gérald Izing
Nicolas Postillon

Assistante à la mise en scène
Béatrice Doyen

Création sonore
Benjamin Delvalle

Collaboration artistique et technique
Eric Blondeau

Stagiaire scénographique
Odile Monseu

Le texte est publié aux Solitaires Intempestifs

Traduction Dominique Hollier

Dates

Mardi 20 et Mercredi 21 Mars à 20h30
au Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.