ET LES POISSONS PARTIRENT COMBATTRE LES HOMMES…

de Angelica Liddell – Cécile Kiffer et François Possémé

Jeudi 22 Novembre à 18h30 et Vendredi 23 Novembre à 20h30 au Théâtre Paul Scarron

Durée : 1h10

« Et les poissons partirent combattre les hommes » est le texte d’une femme engagée, enragée et désespérée.
Il y a d’un côté ces hommes et ces femmes, ces exilés fuyant la misère pour espérer une vie un peu plus digne… Même si c’est au péril de leur propre vie ; et pour ceux qui franchiront les frontières, ils ne seront plus considérés comme des hommes avec une histoire et une identité propre mais réduits à des « sans-papiers »,  « des clandestins », condamnés au silence, à l’errance, exploités par des patrons sans scrupule, pourchassés comme de vulgaires criminels et enfermés dans des centres de rétentions.
De l’autre côté, cet infime minorité, ces dominants (gros industriels, financiers, etc.) pratiquant le capitalisme à outrance où le seul but est de toujours faire un maximum de profit, s’enrichir même si c’est au péril d’une partie de l’humanité.
Et nos politiques (Monsieur La Pute) qui savent, préfèrent se taire et finalement se rendent complices de ces tragédies humaines.

Ce texte est une sorte de constat de l’humanité, nécessaire et sans aucune complaisance, une prise de conscience de chacun d’entre nous sur ces drames quotidiens. Un hymne contre la pauvreté.

Spectacle performance réalisé et interprété par
Cécile Kiffer et François Possémé

Traduction de Christilla Vasserot
Editions Théâtrales Cultures France

Première page du texte : Et les poissons partirent combattre les hommes

 

Les commentaires sont fermés.