EN QUÊTE et DONC

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère

« petites pièces à géométrie variable »

Peurs et incommunicabilité sont au cœur de ces deux courtes pièces qui oscillent entre malaise et burlesque. Comment la société réagit-elle à une situation insolite ? Deux fables qui interrogent le monde tel qu’il va .

Donc : Trois personnages ne peuvent supporter qu’un quatrième individu ne se mêle pas à leur conversation et se taise. Histoire de remplir le vide, ils causent, ils causent, sans suite logique, très énervés par le mutisme de leur comparse. Donc, c’est l’histoire de l’impasse du discours, la parole utilisée comme un instrument face à la peur du vide.
Spectacle toujours disponible en tournée – version salle ou depuis peu version « Bistrot ».

En-quête : Dans un aéroport, un jeune homme rêveur regarde le ballet des avions. Méfiance. Les gardiens de la sécurité vont-ils tolérer son attitude singulière ? Jusqu’où peut mener la suspicion naturelle d’un représentant de l’ordre ? A partir d’une situation concrète, Jean-Yves Picq aborde ici le thème du délit de faciès, du conflit des générations.

,

Les commentaires sont fermés.