Donc

donc

Jean-Yves Picq – Théâtre de l’Ephémère

Après près de 10 années de tournée, nous proposons une nouvelle forme à DONC.

Ce spectacle créé en 2002 a été représenté près de 200 fois dans des salles de spectacle, il est désormais également joué dans une version « légère ».

Une proposition sans décor, qui se déroule dans un bistrot, une grange, chez l’habitant, une cour… autant d’espaces à imaginer qui peuvent réunir entre 30 et 80 personnes.

La Marseillaise – samedi 26 décembre 2009
Vu au Théâtre des Halles. La pièce de Jean-Yves Picq, aux accents « Beckettiens », fait parler le silence quand celui-ci est la négation du langage.

Ainsi « Donc » ou la parole funeste.
Assis sur des tabourets, trois hommes discutent. De tout et de rien… surtout de rien ! Leur conversation débute toujours sur des termes monosyllabiques, des interjections, généralement suivies de stupides phrases stéréotypées, destinées essentiellement à meubler le vide d’un insupportable silence. Ils causent… L’objet de leurs discussion, c’est ce quatrième personnage, un peu en retrait, qui ne dit rien et de qui il est impossible d’obtenir le moindre mot en retour. Et cela les énerve, les excite à un tel point que très vite leurs commentaires se changent en invectives, leur énervement en colère, voire en une fureur haineuse qui pourrait bien devenir meurtrière envers cet « étranger » muet qui ne respecte pas leurs règles.
Jean-Yves Picq pratique une écriture théâtrale que l’ont pourrait qualifier de post-beckettienne. Il déconstruit un langage quotidien dans le style « café du commerce » ou « brève de comptoir » pour démasquer sa dangerosité réductrice, sa dimension caricaturale par rapport à une réalité qu’il ne peut traduire que comme le ferait un miroir déformant. On ne sait que trop, et depuis longtemps déjà, que le monstre n’existe le plus souvent que dans le regard du spectateur et, encore une fois, c’est bien le cas ici.
Dès leur apparition… nos trois personnages provoquent la plus complète hilarité du public. Par leurs mimiques, leurs tenues vestimentaires aussi. Dans leur conception du spectacle, Didier Lastère et Jean-Louis Raynaud ont choisi délibérément de jouer avec leurs complices Patrick Mickaëlis et Jean-Pierre Niobé, sur les contrastes par rapport à la situation qui devient assez vite celle d’un pré-lynchage. Comme le fis jadis Samuel Beckett, il s’agit bien ici, par l’entremise du spectacle, de révéler la dimension tragique du comique. Et inversement.
La puissance d’expression des interprètes, la virtuosité de leurs échanges verbaux forcent l’admiration. … tous ces éléments contribuent à faire de cet événement théâtral une vraie réussite.
Henri Lépine.

Dossier

Presse

Photos

Livret des premières pages des pièces de Jean-Yves Picq 


Mise en scène : Jean-Louis Raynaud
Avec : Didier Lastère, Patrick Mickaëlis, Jean-Pierre Niobe, Jean-Louis Raynaud
Scénographie : Jean-Louis Raynaud

© Photographie Alain Szczuczynski

 

Saison 2016/2017
26 octobre 2016 – École de musique de Coulaines (72) – 18h30
8 mars 2017 – ESPE de l’Université du Mans (72) – 15h30

Les Dates
9 décembre 2011 – Svet des Coévrons (53) au Camélésien – Chammes
10 décembre 2011 – Svet des Coévrons (53) au café des Sports – Voutré
5 mars 2012 – Maison d’arrêt d’Angers (49)

6 mars 2012 – Maison d’arrêt de Fontenay le comte (85)
7 mars 2012 – Maison d’arrêt de La Roche sur Yon (85)
12 mars 2012 – Maison d’arrêt du Mans (72)
13 et 14 mars 2012 – Maison d’arrêt de Nantes (44)
14 mars 2012 – FAL 44 – Nantes (44)
15 mars 2012 – Maison d’arrêt de Laval (53)
7 au 9 mai 2013 – Festival de Mirecourt (88)
28 août 2013 – l’Arrêt Public ! au bord de l’eau – Briollay (49)
17 novembre 2014 à 20h – bar le Barouf – Le Mans (72)
23 février 2015 à 18h – Lycée Racan, Château-du-Loir (72)
24  février 2015 à 19h – Collège René Cassin, Ernée (53)
26 février 2015 à 17h – Collège Emmanuel de Martonne, Laval (53)
27 février 2015 à 18h30 – Lycée Bellevue, Le Mans (72)
24 mars 2015 à 18h – Lycée Le Mans Sud, Le Mans (72)
25 mars 2015 à 21h – Barouf, Le Mans (72)
7 avril 2015 à 15h – Lycée Vadepied et Collège Paul Langevin, Evron (53)
26 mai 2015 à 18h – Collège Jean Rostand, Ste Jamme-sur-Sarthe (72)
mardi 29, mercredi 30 septembre 2015 et jeudi 1er, vendredi 2, samedi 3 octobre 2015 à 21h –  TNT, Nantes (44)
4 décembre 2015 à 20h30 – Centre de Rencontres – Saint Berthevin (53)

 

 

,

Les commentaires sont fermés.