CE PÈRE QUE J’AIMAIS MALGRÉ TOUT

D’après le roman de Franck RibaultLe Bazar Mythique

Un livre – autobiographique – de Franck Ribault. Boucher par obligation (sur injonction paternelle), écrivain par nécessité. Un livre dans lequel il dit son enfance (trop) particulière, ce père alcoolique, borné et rigide qui, au-delà des brimades quotidiennes, lui interdit – suprême violence – d’assouvir son goût pour la lecture. Pas de livres à la maison. Pas de liberté non plus. Et pas d’école. Trop chère, inutile. Il faut presque s’excuser d’exister…
Savait-on que Gérard Potier – outre ses talents reconnus de conteur- était un grand acteur de théâtre ? La question ne se pose plus. Il s’empare du personnage et de son univers et, avec retenue, presque avec parcimonie – d’un geste, d’un regard, d’une intonation – il fait monter en nous la plus forte des émotions. Coincé dans son costume étriqué, des mains qui n’en finissent pas, un regard qui entre au plus profond du spectateur, pour dire, peut-être, le plus profond de l’acteur.

Jacques Morel, Le Moulin du Roc, Scène Nationale de Niort.

 

Voisinages
Ce spectacle vous est proposé dans le caddre de « Voisinages », festival des compagnies réalisé avec le concours du Conseil Régional des Pays de la Loire. Neufs structures culturelles se sont associées pour programmer les spectacles d’une vingtaine de compagnies de la région entre octobre et décembre 2006.
Nous accueillons ici Little boy, la passion, Ce père que j’aimais malgré tout, Le paradoxe de l’Erika.

 

D’après le roman de Franck Ribault
Texte édité aux Editions Albin Michel

Adaptation et mise en scène : Claude Aufaure

Interprétation : Gérard Potier

Décor : François Corbal
Lumières : Franck Jeanneau
Musique : Sébastien Mesnil
Création son : Jean – Christophe Guillemet

Production : Le Bazar Mythique

 

Dates

Mercredi 15 novembre à 20h30
Jeudi 16 novembre à 18h30

Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.