Blanches — Fabrice Melquiot

 

MÉMÉ BLANCHE. Et hop, tu l’as reçu ?

OUAIS. Ouais.

MÉMÉ BLANCHE. Eh ben, tu n’as qu’à me renvoyer le hop.

OUAIS. Que je te renvoie le hop ?

MÉMÉ BLANCHE. On n’a qu’à jouer à se renvoyer des hops, au moins on arrêtera de marcher dans mes haricots.

OUAIS. On fait quand même les gestes ?

MÉMÉ BLANCHE. Bof.

OUAIS. Tu commences.

MEME BLANCHE. Hop.

OUAIS. Hop.

MEME BLANCHE. Hop.

OUAIS. Hop.

MEME BLANCHE. Hop.

OUAIS. Hop.

MEME BLANCHE. Hop.

OUAIS. Hop.

MEME BLANCHE. Hop hop.

OUAIS. Comment ça hop hop ? Tu ne peux pas m’envoyer deux hops, sinon c’est sûr que tu gagnes, vu que je ne peux en rattraper qu’un seul !

MEME BLANCHE. Je suis sûre que tu peux rattraper les deux.

OUAIS. Mai toi, tu n’y arriveras jamais.

MEME BLANCHE. Et pourquoi ça ?

OUAIS. Ben t’es trop vielle.

MÉMÉ BLANCHE. C’est ce qu’on va voir !

OUAIS. Hop hop !

MÉMÉ BLANCHE. Hop hop !

OUAIS. Hop hop !

MÉMÉ BLANCHE. Hop hop hop !

OUAIS. Tricheuse !

 

Vous voulez connaître la suite ?

 

Plusieurs possibilités :

Commander le texte dans une bonne librairie (Editions L’Arche)

L’emprunter à la médiathèque du Mans

Venir le lire à la bibliothèque-centre de ressources du théâtre Paul Scarron. Le fonds est composé de 2000 textes édités ou non, d’ouvrages de référence, de pédagogie, d’histoire du théâtre, …. N ‘hésitez pas à nous appeler pour annoncer votre visite.

 

 

,

Les commentaires sont fermés.