Archive auteur | ephemere

Demandez le programme !

  Les élèves du Conservatoire du Mans en première année de Cycle 3 du département Art Dramatique présentent leurs Formes Courtes : 8 spectacles de trente minutes, à raison de deux projets par soir.

→ Lire

La compagnie de Bernard Grosjean pour débattre de la violence

À l’occasion des représentations de Terre de colère et 5 façons de se tenir debout, le Théâtre de l’Ephémère a invité la compagnie de Bernard Grosjean, « spécialiste » du théâtre forum pour débattre de la violence. La compagnie Entrées de jeu présentera Coups de pression vendredi 2 février à 18h30, à l’espace culturel Henri Salvador de […]

→ Lire

Temps forts autour des oeuvres de Sorj Chalandon

1, 2, 3, partenaires autour des oeuvres de Sorj Chalandon se sont rencontrés pour imaginer un temps fort autour des oeuvres de l’auteur au Mans ! Des spectacles au Théâtre Paul Scarron et à l’ESPAL et des rencontres avec des illustrateurs et l’auteur, organisées par la Librairie Bulle. Voici le programme : Mon traître, l’adaptation […]

→ Lire

à l’affiche, LES GRAVATS un spectacle sur les vieux

« Les vieux anars, qui fêtent la vie avant de calencher, qui font la nouba pendant la nuit(…) Une grande improvisation avec déambulateurs, fauteuils roulants, lits médicalisés, support perf, avec les couches culottes, les bas à varices, les béquilles, avec leurs cercueils, qui dansent avec des enfants qui leur racontent des histoires pour les endormir et […]

→ Lire
Théâtre de l'Éphémère Dancefloor memories Lucie Depauw théâtre contemporain

en Tournée à Château Gontier, La Flèche, Vire

    REPRISE en Tournée Théâtre de l’Ephémère – création 2016 de Lucie Depauw MARDI 10 ET MERCREDI 11 OCTOBRE 201 au Carré Scène Nationale de Château Gontier MARDI 7 NOVEMBRE 2017 au Carroi La Flèche JEUDI 9 NOVEMBRE 2017 au Préau CDN de Normandie   Mise en scène Didier Lastère interprété par Yves Barbaut, Alain […]

→ Lire

L’Ecriture théâtrale dans le cadre du salon du livre / SAMEDI 7 OCTOBRE 2017

FAIRE CONNAITRE L’ÉCRITURE THEATRALE ET SES AUTEURS ! Volonté commune du comité de lecture du Théâtre de l’Ephémère, du TRAC 72, de la Compagnie NBA Spectacles, en partenariat avec la Ville du Mans et l’association 25ème heure du livre. Les auteurs invités : Côme de BELLESCIZE, Lucie DEPAUW, Julie BENEGMOS, Julie TIMMERMAN, Métie NAVAJO, Solenn […]

→ Lire

dimanche 8 octobre au Théâtre Epidaure à Bouloire

    REPRISE en Tournée Théâtre de l’Ephémère – création 2016 de Lucie Depauw DIMANCHE 8 OCTOBRE 2017 À 17H THÉÂTRE EPIDAURE BOULOIRE / Réservations 02 43 35 56 04 Mise en scène Didier Lastère interprété par Yves Barbaut, Alain Bert, Danielle Maxent   … AVEC GARY J’AI ENCORE VINGT ANS algré la mémoire qui flanche, les […]

→ Lire

Comprendre le processus de création théâtrale

En novembre au Théâtre Paul Scarron, deux rendez-vous sont proposés pour comprendre le processus de création théâtrale. A l’occasion des spectacles Azote et fertilisants et Regarde les lumières mon amour, le Théâtre de l’Ephémère organise deux moments d’échange avec, pour le premier, une rencontre à l’issue de la représentation et pour le second en amont du spectacle.

→ Lire

LA CHEVELURE DE BÉRÉNICE

Dans une ambiance d’apocalypse, La Chevelure de Bérénice raconte le voyage initiatique d’une enfant poubelle enfuie de la montagne d’immondices où elle vivait et sa rencontre avec un fou vivant de poèmes.

→ Lire

Intermittence en danger !

Le Théâtre de l’Ephémère existe aujourd’hui et depuis toujours grâce à l’activité des intermittents du spectacle.
Au cours de la saison 2013/14, autour des 9 salariés permanents, 34 artistes ou techniciens intermittents du spectacle (3900 heures) ont travaillé au Théâtre…

→ Lire

MISSION – DAVID VAN REYBROUCK / Traduction de Monique NAGIELKOPF

PROLOGUE PÈRE GRÉGOIRE. Quand je vais en vacances pour souffler un peu… A la maison, les premiers jours, les premières semaines, impossible de lire un journal. Rien. Ça ne va pas. On est fatigué, vidé, épuisé. Et je loge chez mon frère aîné qui est prêtre, lui aussi. Il était professeur au séminaire, mais il […]

→ Lire

LES REGLES DU SAVOIR VIVRE DANS LA SOCIETE MODERNE – JEAN-LUC LAGARCE

LA DAME Si l’enfant naît mort, est né mort, il faut quand même, tout de même, déclarer sa naissance, déclarer sa naissance et déclarer sa mort et un médecin devra attester que la mort a précédé la naissance. Ainsi que cela commence. Si l’enfant naît vivant, est né vivant, si l’enfant est vivant, il arrive […]

→ Lire

ETAT D’URGENCE – FALK RICHTER

LA FEMME.- Dis L’HOMME.- Quoi ? LA FEMME.- Tu vas bien ? L’HOMME.- bref silence. Oui LA FEMME.- …ça va bien, je veux dire… tu vas ? L’HOMME.- Quoi ? Oui, bien sûr LA FEMME.- Tu vas… L’HOMME.- Quoi ? Oui LA FEMME.- Tout va bien pour L’HOMME.- Moi ? Quoi ? Oui. LA FEMME.- Sûr ? L’HOMME.- Quoi ? LA FEMME.- Tu es […]

→ Lire

COPIES – CARYL CHURCHILL

I Salter, un homme d’une soixantaine d’années et son fils Bernard (B2), trente-cinq ans. B2. Un bon nombre SALTER. tu veux dire B2. il y en a, on est, un bon nombre, un nombre considérable. SALTER. disons B2. dix, vingt SALTER. tu n’as pas demandé ? B2. Il m’a semblé SALTER. pourquoi tu n’as pas demandé ? […]

→ Lire

AU PONT DE POPE LICK – NAOMI WALLACE

Prologue Noir. Puis nous voyons Dalton assis sur un tabouret au lointain, dans un coin. Nous ne voyons que son dos. À côté de lui, une petite bougie. Dalton se sert de la flamme pour faire des ombres chinoises. Nous voyons les ombres mais nous ne discernons pas ce qu’elles représentent. DALTON.- Ça c’est un. […]

→ Lire

MIRROR TEETH – NICK GILL

La maison des Jones, dans l’une des plus grandes villes de Notre Pays. JAMES entre. JANE : Bonsoir, mon chéri. JAMES : Bonsoir, ma chérie. JANE : Ça a été ton travail ? JAMES : Parfait, parfait. Quelques ventes, des rendez-vous avec des clients potentiels, sushis pour déjeuner, squash avec Peter de la compta, une anecdote désopilante que Paul a […]

→ Lire

ENFANTILLAGES – Raymond COUSSE

  Et je me couchais sur le banc avec mon manteau gris pour ne pas prendre froid et je me disais essayons Essayons de faire le mort Essayons je me couchais sur le banc avec mon manteau gris et je me disais ça y est je suis mort Je suis mort comme j’avais vu dans […]

→ Lire