Animalité

de Marc-Michel Georges – Compagnie du Singe Debout

Si l’on part à la recherche de la part « animale » de l’Homme, on découvre qu’elle procède bien plus de l’innocence et de l’immédiateté qui caractérisent les animaux, que de la violence et de la cruauté qui caractérisent l’Homme…

Les conflits, les guerres, notre sexualité aussi, nous renvoient banalement à une part animale que l’Homme aurait gardée enfouie en lui, mais il s’agit le plus souvent d’une bestialité inventée par l’Homme.

Représenter alors ces vestiges d’animalité à travers la relation de couple, dans la rencontre du masculin-féminin, accord, désaccord, continuité, rupture, voilà ce qui nous a mis en route.

Il y a dix ans, cent ans, mille ans… ils s’étaient quittés. Il a tout abandonné pour vivre le rêve qui le hante depuis l’enfance : plonger dans le règne animal, « être » animal.

Elle refait intrusion dans sa vie.

A la lisière d’une forêt, au lieu frontière entre le refuge animal et le cirque de la civilisation, au cours de deux nuits, il lui apprend la démarche animale, elle, tente de le dompter.

Dans un chassé croisé ludique et souvent cruel, ils tenteront un bout de chemin l’un vers l’autre, et parviendront à faire se rencontrer la nécessité animale et la cruauté humaine en un rituel jubilatoire…

Un spectacle conçu par
Cyril Casmèze et Jade Duviquet
Sur un texte de Marc Michel Georges

Avec :
Cyril Casmèze et Jade Duviquet

Mise en scène : Anne Morel Van Hyfte

 

Dates

8, 9 et 10 décembre 2003 à 20h30

Théâtre Paul Scarron

Les commentaires sont fermés.