ANGELA ET MARINA

de Nancy HustonThéâtre Italique

Marina : Alors comme ça, tu prépares un spectacle sur notre enfance
Angela : Je force un peu le trait c’est ma spécialité
Marina : Mentir serait plus près de la vérité
Angela : J’aime bien « Mentir serait plus près de la vérité »

Angela et Marina, que nous avons audacieusement défini comme une tragi-comédie musicale, mêle plusieurs formes du spectacle vivant autour d’une interrogation intime qui évoque la vision opposée de deux sœurs face à l’abandon maternel et à la création artistique.
Lors d’une soirée violente et drôle, Angela répète un spectacle comique inspiré par l’abandon de sa mère, célèbre danseuse, lorsque Marina vient perturber cette mise en scène de leur propre histoire. Elles confrontent pour la première fois les souvenirs liés à l’absence de leur mère et les traces qu’elle a laissées en elles.

Note d’intention de Valérie Grail

Angela et Marina témoigne d’une lutte passionnée et pourtant dérisoire entre l’art et la vie, entre le corps et l’esprit. Ce projet réunit différentes formes du spectacle vivant qui ont toujours été au cœur de mon travail, pour aborder des thèmes que je n’imaginerais pas évoquer sans la singularité d’un auteur tel que Nancy Huston : ceux de l’abandon, de la maternité et de la création.

J’ai le goût de mettre en scène des histoires qui empruntent les pistes menant de notre intimité à notre humanité, de la brutalité de notre quotidien à sa poésie. J’ai donc au cours de l’élaboration des spectacles, voyagé au cœur de tous les dangers du sentimentalisme ou du politique… toute création affronte ses démons dans la cuisine. Les combats à mener pour que notre art transpose nos vies sans en trahir la vérité sont parfois sauvages. Je croyais ne jamais avoir l’occasion de raconter un jour sur scène l’universalité de ces passions d’arrière-salle car j’en redoutais l’égocentrisme. Je me résignais à ce que certains de ces conflits ne restent qu’un sujet de conversation féminine partagée au mieux par quelques hommes empathiques. Et puis, j’ai lu différents textes de Nancy Huston, jusqu’à la découverte de La Virevolte qui s’est imposé à moi pour donner naissance à un nouveau projet en balayant mes doutes.

Texte de Nancy Huston en collaboration avec Valérie Grail

Mise en scène : Valérie Grail
Musique originale : Florent Marchet et Stefano Genovese
Chorégraphie : Gérald Weingand
Scénographie :Philippe Marioge
Lumières : Catherine Reverseau
Création de « Lulla » : Erhard Stiefel
Costumes : Valérie Grail
Assistants à la mise en scène : Jean-François Favreau et Christine Hooper

Avec : Catherine Schaub (Angela) – Dominique Sicilia (Marina)
Compagnon musicien : Stefano Genovese

Le texte d’Angela et Marina fait l’objet d’une commande de la Cie Théâtre Italique à Nancy Huston, il est édité chez ACTES SUD – PAPIERS

 

Dates

Jeudi 24 janvier 2008 à 18h30
Vendredi 25 janvier 2008 à 20h30

Théâtre Paul Scarron

,

Les commentaires sont fermés.