1962

de Mohamed Kacimi par la Compagnie Théatre Italique

C’est l’histoire de Nadia et Gharib, deux cousins qui se retrouvent par hasard sur le port de Marseille après une longue séparation.

Nadia doit rejoindre son pays pour la rentréescolaire. Elle a choisi de vivre à Alger.
Gharib lui, a choisi l’exil.

Ils évoquent leur enfance commune au village d’El-Hamel, sur les hauts plateaux algériens.
Une enfance entre deux cultures, la leur et celle de l’instituteur français qui leur apprenait à chanter “A la claire fontaine” et leur faisait peur avec sa règle de bois.

Ils se souviennent de ce jour de l’indépendance où tous les espoirs étaient permis et qu’ils vécurent avec leur naïveté de gamins.

Elle pensant que le soleil taperait moins fort une fois les colons partis, lui espérant que les Français emporteraient dans leurs bagages l’instituteur et sa règle de bois.
Mais le temps passe, et les deux enfants s’aperçoivent que rien ne change. Ni le poids oppressant de la religion, ni celui de la famille, qui les empêche de donner libre cours à leur amour.

Sans en faire un plaidoyer politique, s’inspirant de sa propre histoire, Mohamed Kacimi suggère la désillusion, la révolution confisquée et raconte en poète deux belles destinées humaines.

Mise en scène Valérie GRAIL
Assistante Brigitte DAMIENS

Avec
Valérie GRAIL
Jean-Benoît TERRAL
Rachid GUERBAS (compagnon musicien)

Musique originale Rachid GUERBAS

Lumières Yvan BOIVIN, Martial RozE
Décors Roberto MOSCOSO, Philippe MEYNARD et Hamid tibouchi
Costumes Nathalie thomas

Coproduction : Cie théâtre Italique, CCAS, Théâtre du Petit Vélo
Avec le soutien de la fondation Beaumarchais, de l’Adami, du Centre Culturel de Terrasson, des 4 saisons du Revest, de l’association Athena et du Festival International des francophonies en Limousin .

Dates

9 et 10 octobre 2001 à 20h30

Théâtre Paul Scarron

Les commentaires sont fermés.